Le Journal des Palaces
Le Journal des Palaces

< Actualité précédente Actualité suivante >

ATOUT FRANCE : PREMIÈRES TENDANCES DE FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

Juillet trace la voie à une saison qui s’annonce exceptionnelle

ATOUT FRANCE : PREMIÈRES TENDANCES DE FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

Juillet trace la voie à une saison qui s’annonce exceptionnelle

Catégorie : Europe - France - Économie du secteur - Tourisme
Ceci est un communiqué de presse sélectionné par notre comité éditorial et mis en ligne gratuitement le 08-08-2022


Le début de saison fait ses preuves.

Le mois de juillet confirme le regain de forme du tourisme de loisir, avec des niveaux de fréquentation de 2019 retrouvés et une tendance qui devrait se poursuivre au mois d’août.

Le début de la saison estivale s’annonce dynamique

Après deux années marquées par des restrictions sanitaires, impactant fortement les déplacements touristiques, les départs des clientèles, tant françaises, qu’internationales sont en nette progression par rapport à la saison passée, retrouvant ainsi les niveaux enregistrés avant la crise sanitaire.

Ainsi, pour cette saison estivale 2022, la clientèle française renouait avec les déplacements touristiques, avec 7 Français sur 10, qui avaient l’intention de se déplacer, soit un gain de +10 points par rapport à la même période de la saison passée. (Source baromètre des intentions de départ des Français / Opinion Way pour Atout France et ADN Tourisme)

Du côté des clientèles internationales, les intentions de séjour retrouvaient, quant à elles, des niveaux proches, voire supérieurs à ceux observés au cours de la saison 2019.

Les transformations de ces intentions en réservations sont nettement plus élevées que pour les deux années précédentes, avec des progressions de 20 à 30 points selon les marchés par rapport à la saison 2021. (Source baromètre des intentions de départ des clientèles internationales / TCI Research pour Atout France)

Des éléments contextuels prégnants à prendre en compte

- Un contexte climatique parfois difficile avec des températures caniculaires sur tout l’hexagone (et notamment sur des secteurs habituellement non concernés) avec de nombreux records de chaleur battus et des secteurs durement touchés par des feux de forêt. Se posent les questions de l’adaptation de la filière tourisme au changement climatique, et de l’attractivité des territoires perçus comme à risque par les clientèles françaises et internationales.

- Une reprise épidémique du Covid, qui s’étend en France et en Europe actuellement, et qui jusqu’à présent n’inspire pas d’inquiétude majeure de la part des autorités publiques, mais qui rappelle cependant que la vigilance reste de mise pour les semaines à venir.

- Les difficultés de recrutement de personnel saisonnier perdurent, notamment dans le secteur de l’hôtellerie-restauration.

- Un retour des clientèles internationales qui est bien visible. En outre, les recettes du tourisme international s’établissent ainsi en mai 2022 à 4,7 Md€, à un niveau supérieur aux standards de 2019 pour la première fois depuis le déclenchement de la pandémie [-3,7% seulement au cumul sur 5 mois].

- Le tourisme retrouve son rôle contributeur à la balance des paiements : l’appétence des Français pour des départs à l’étranger est jusqu’à présent moins marquée, le solde repasse nettement dans le positif par rapport à 2021 [+3,7 Md€ de janvier à mai].

- Le transport aérien connait une forte accélération : les arrivées et réservations en hausse assurent un bel été, mais ont pu parfois prendre de court les opérateurs de la filière confrontés à des difficultés de recrutement, posant parfois la question de la qualité de l’accueil des voyageurs.

- La SNCF se prépare à une fréquentation record cette année : 22M de billets vendus pour juillet et août (18M grandes lignes + 4M TER), soit une progression de 10% par rapport à 2019.

De belles performances de fréquentation dans les hébergements

Tendances en hôtellerie de plein-air

D’après les chiffres de l’observatoire Atout-France, FNHPA – ADN Tourisme, cinq tendances se dessinent sur l’hôtellerie de plein air sur cette saison 2022 :

1. Les nuitées globales réservées en hôtellerie de plein-air, pour la période s’étalant du 4 au 24 juillet, sont en progression de 7% par rapport à 2021.

2. Une fréquentation française légèrement supérieure à l’année 2021, avec une hausse de 0,3% des nuitées sur les trois premières semaines de juillet par rapport à la même période en 2021. En revanche, les nuitées internationales réservées enregistrent une bonne dynamique, avec, pour la même période, une croissance de 34% par rapport à 2021.

3. Un changement des comportements de réservation par rapport à 2021 : à date, le volume de réservations attendu pour fin juillet et le mois d’août est 26% supérieur à la même période en 2021.

4. On observe non seulement une légère augmentation de la fréquentation des campings sur l’été, comme observé sur juillet, mais également pour l’été 2022, une baisse des réservations de dernière minute qui ont marqué l’été 2021.

5. Un retour des clientèles étrangères dans les campings

La population domestique est présente massivement dans les campings. Sur le mois de juillet, les Néerlandais, Belges et Allemands effectuent leur grand retour, et occupent le top 3 des nuitées internationales réalisées dans la HPA.

Il est également à noter un retour très marqué de la clientèle britannique.

Poids des nuitées réservées en HPA pour la semaine du 18 au 25 juillet :

Littoral rural
Part des nuitées 27%
Évolution/2021 15%

Littoral urbain
Part des nuitées 26%
Évolution/2021 4%

Intérieur rural
Part des nuitées 18%
Évolution/2021 3%

Montagne
Part des nuitées 17%
Évolution/2021 4%

Intérieur urbain
Part des nuitées 12%
Évolution/20215 1%

Les destinations littorales restent en tête des demandes de la clientèle de l’hôtellerie de plein air, en globalisant 53% des nuitées réservées. En termes de régions de destinations, l’Occitanie, la Nouvelle-Aquitaine et la région SUD-PACA constituent le trio de tête, en termes de nuitées réservées.

Tendances hôtellerie

Un mois de juillet qui s’annonce particulièrement favorable pour l’hôtellerie. Les taux d’occupation se sont améliorés, y compris à Paris et ne sont plus que très légèrement inférieurs aux niveaux pré-pandémiques (-3,6% pour Paris, -4,9% pour la France hors Ile-de-France). Les indicateurs de performance économique sont au beau fixe, que ce soit sur les évolutions du prix moyen ou du RevPAR. Un reflet direct de la très forte demande, domestique et internationale sur cette saison estivale.

Sur le mois de juin 2022, ce sont les segments « économiques » et « budget » qui ont le plus progressé, se rapprochant des niveaux de 2019, témoignage du retour des clientèles domestiques dans l’hôtellerie, ces segments étant tendanciellement peu fréquentés par les clientèles internationales.

Tendances locatifs touristiques

Un rééquilibrage semble se dessiner par rapport aux fréquentations record observées sur le mois de juillet 2021.
Au 25/07, les prévisions de réservations pour le mois d’août 2022 sont très légèrement inférieures à celles observées en 2019 (-6%), traduisant un retour progressif vers les hébergements marchands collectifs, comme l’hôtellerie et l’hôtellerie de plein air. Les réservations de dernière minute pourraient permettre de réduire cet écart.

Les perspectives pour septembre

Les perspectives à date pour septembre sont très positives dans la continuité des années précédentes, tant pour le marché domestique que pour les marchés internationaux.

VVF, leader du tourisme familial, anticipe ainsi une croissance dépassant les 5% dans ses villages de vacances et résidences de tourisme par rapport aux années précédentes pour septembre.

Alors que le marché domestique est toujours dynamique, les marchés internationaux sont également bien orientés.

Sur la seule hôtellerie de plein air, les réservations à date pour le mois de septembre font apparaître une progression de +33% pour la clientèle domestique et +57% pour les clientèles internationales par rapport à l’année dernière.

Atout France et ses partenaires sont fortement mobilisés pour promouvoir la destination France à cette période.

Ces prévisions sont amenées à évoluer compte tenu que plus d’un tiers des réservations ont désormais lieu dans les 2 semaines précédent un voyage, en particulier en dehors de la pointe estivale, et que la météo, comme la hausse des prix, peuvent impacter les dynamiques de réservation future.

Sources : Baromètres des intentions de départ Atout France - ADN Tourisme – baromètre pour l’Hôtellerie de plein air en France métropolitaine, France Tourisme Observation, FNHPA, ADN Tourisme, Atout France, AirDNA pour l’hébergement locatif, MKG Consulting pour l’hôtellerie


En savoir plus sur...



Vous aimerez aussi lire...







< Actualité précédente Actualité suivante >



Retrouvez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur LinkedIn Suivez-nous sur Instragram Suivez-nous sur Youtube Flux RSS des actualités



Questions

Bonjour et bienvenue au Journal des Palaces

Vous êtes en charge des relations presse ?
Cliquez ici

Vous êtes candidat ?
Consultez nos questions réponses ici !

Vous êtes recruteur ?
Consultez nos questions réponses ici !