Journal des Palaces
Maison&Objet du 17 au 21 janvier 2020
  




Subscribe to our newsletter and to the Reader Account

Login to your Reader Account

Email
Password  

Forgot your password ?
Email



ESSEC-IMHI
Institut de Management hôtelier international

Interview réalisé le 23 novembre 2004 par Sonia Taourghi

L’Institut de Management Hôtelier International a été créé en 1981, suite à un partenariat entre Cornell University et l’ESSEC. Le programme IMHI est aujourd’hui indépendant de Cornell et continue de se développer en lançant un nouveau programme sur un an, en plus du programme traditionnel en 2 ans. D’autres développement sont prévus dans les mois qui viennent.

Jeanine Picard, Directrice des Affaires Internes répond à nos questions.
Comment se fait le recrutement des étudiants ?
Ils sont recrutés au niveau Bac +3 (BTS inclus). L’examen comprend le GMAT (test d'aptitude en anglais), le TOEFL , et les postulants passent un entretiens avec deux jurys composés d'anciens, de professeurs et de membres de l'administration. Il faut une année d’expérience au minimum pour faire le programme sur 2 ans et trois années minimum pour le programme sur 1 an. Tous les cours sont en anglais, et donc un séjour dans un pays anglophone est pratiquement obligatoire. Les étudiants se composent de 50% de Français et 50% d’Internationaux. L'ESSEC étant accréditée en tant qu'école à l'international par l'AACSB et EQUIS, les étudiants obtiennent un MBA in International Hospitality Management homologué au niveau 1 en France ( niveau DESS). Le taux de réussite aux examens est 90%, sachant que l’on prend environ un appliquant sur deux.

Comment se fait l’accueil de ses étrangers justement ?
Tous les étudiants étrangers sont logés sur le campus s'ils le désirent. C'est un droit. De plus, nous avons mis en place un programme d'intégration la première semaine de la première année ce qui donne lieu à une très bonne intégration.

Les postulants à l’IMHI ont-ils une particularité ?
Tous les étudiants recrutés sont passionnés par les industries de service (hôtellerie, restauration). De par leur formation antérieure, ils connaissent bien ce secteur, et désirent y progresser au niveau cadre. Le MBA agit donc comme un accélérateur de carrière permettant de quitter le niveau opérationnel pour accéder aux emplois plus fonctionnels (direction Food and Beverage, Marketing, Finance, Ressources Humaines…) ou à des postes de consultant junior. Certains étudiants rejoignent le secteur du e-commerce.
Les étudiants se rendent compte que l’Hôtellerie est un secteur très globalisé où la mobilité internationale est un grand facteur de promotion. L’enseignement a un caractère international très développé avec des professeurs au profil international, venants de pays anglophones.

Quelle est pour les étudiants LA difficulté à gérer dans ce secteur ?
L'Hôtellerie est un secteur de service. Les étudiants reconnaissent cette exigence en terme d’investissement personnel.

Y a-t-il de grandes tendances actuelles dans l’enseignement hôtelier ?
En France, le BTS était le diplôme en or, il y 20 ans. De nos jours, les formations se multiplient et se diversifient. Il est plus difficile pour les étudiants de juger quelles sont les formations qui fournissent une vraie valeur ajoutée. Le débat LMD (Licence Maîtrise Doctorat) trouble encore ces choix. Il faut rappeler que les écoles hôtelières ont fait depuis toujours la réputation de qualité des étudiants français dans ce secteur. Ce n’est pas sur le banc des universités qu’on apprend les métiers de la restauration et de l’hôtellerie. Les formations au niveau MBA se multiplient aussi et là encore les étudiants doivent être vigilants.

Quels sont les grands challenges à maîtriser ?
Les étudiants doivent se tenir au courant des évolutions technologiques qui, là comme ailleurs, bouleversent le secteur. A titre d’exemple, le secteur est très influencé par les réservations en ligne qui entraînent une grande transparence des prix. Tout cela exige des changements de stratégie de la part des entreprises.
Pourtant le grand problème de ce secteur reste le facteur humain. Recruter des personnes performantes et les garder reste la préoccupation majeure, et cela exige aussi des stratégies définies.

Au niveau des stages, quels sont les partenariats de l’école ?
Des stages longs sont envisagés dans la formation sur 2 ans, ainsi que des contrats d’apprentissage qui permettent de suivre la formation en alternance. Parmi nos partenariats, Disneyland Paris offre une bourse d'études, des stages et apprentissages, alors que Accor, Sodexho, Compass proposent des apprentissages, stages, et offres d'emplois lors du Campus.

Quels sont les taux de placement des diplômés ?
Avant graduation, 30% sont déjà placés. Ensuite, 20% sont placés dans les 2 mois qui suivent l’obtention de leur diplômes, et 50% dans les 2 à 6 mois.

Comment se gère la vie étudiante entre les étudiants de l’ESSEC et ceux de l’IMHI ?
Les étudiants IMHI ont leurs propres clubs (Bureau des Eleves IMHI, IMHI Traiteur). De plus, ils partagent certains cours avec les étudiants ESSEC et les connaissent donc bien. Ils participent aux mêmes associations sportives, ludiques, internationales, humanitaires.

Vous avez évoqués 50% d’étudiants étrangers. Comment se fait leur accueil et leur intégration justement ?
Tous les étudiants étrangers sont logés sur le campus s'ils le désirent. C'est un droit. De plus, nous avons mis en place un programme d'intégration la première semaine de la première année ce qui donne lieu à une très bonne intégration.

Quelques anciens :
- Olivier Chavy (IMHI 88), Directeur du Hilton Arc de Triomphe qui a ouvert ses portes au printemps 2004 à Paris, après une carrière dans le groupe Barrière. Il a ouvert le Hilton de l’Ile Maurice avant de revenir sur Paris.
- Thierry Loue, (IMHI 83), Partenaire du Groupe Royaskelmore, consultant à Dubaï (enquête de faisabilité pour les grands groupes qui se développent au Moyen Orient, etc.)
- Daniel Dayan, (IMHI 94), entrepreneur créateur d’un nouveau concept de restauration à thème, autour de la pomme. Il est propriétaire de son entreprise Boulevard Haussmann à Paris.

Interview réalisé le 23 novembre 2004 par Sonia Taourghi


Find us on Facebook Follow us on Twitter Follow us on LinkedIn Follow us on Instragram Follow us on Youtube Follow us on Pinterest Rss news feed

We are at your service:  News section  |   Careers section  |   Africa Luxury Hospitality


Questions

You are an applicant?
Please check our applicant's FAQ!

You are a recruiter?
Please check our recruiter's FAQ!