Luxury Hospitality Daily News
Luxury Hospitality Daily News
Discover the new Covid section
  




Subscribe to our newsletter and to the Reader Account

Reader Account

Email
Password  

You forget your password?
Email



Melvin I Z Melvin,
Directeur de lHtel Maya (Kuala Lumpur)

Interview ralis le 8 dcembre 2005 par Sonia Taourghi

A loccasion de lILTM, qui se droulait du 5 au 8 dcembre 2005 Cannes, I Z Melvin, Directeur de lHotel Maya Kuala Lumpur, a bien voulu rpondre nos questions. Il nous donne les cls de sa stratgie, ainsi que sa dfinition dun htel de luxe.
Journal des Palaces : I Z Melvin, lHotel Maya est un tablissement rcent et trs design. Et pourtant vous le prsentez comme un htel lambiance trs zen . Que pouvez vous me dire sur sa conception et lesprit dans lequel elle a t entreprise ?
I Z Melvin : LHotel Maya a ouvert le 3 septembre 2005. Il fut un htel traditionnel jusqu'au mois de janvier 2005. Cest ce moment l que nous avons dcid de le fermer pour rnovations. Au final, presque 12 millions de dollars pour rduire le nombre de chambres, de 280 chambres 207. Il y dj beaucoup de chambres Kuala Lumpur, nous prfrions donc dcrotre la capacit pour offrir des chambres plus grandes. Cela nous permet de nous diffrencier, et proposer ainsi 107 suites et 100 chambres.

JDP : Avec ce type dhtel urbain, quelle clientle visez vous ?
IZM : Nous sommes le seul htel de la ville offrir un tel confort. Bien sr ce ne sont pas les htels qui manquent, mais ils sont bonds. Pour notre part, nous accueillons des voyageurs daffaires, des familles, des groupes damis Ils peuvent tous profiter de Kuala Lumpur, et ensuite apprcier se retrouver dans la quitude et latmosphre relaxante de lHotel Maya. Voil tout le concept derrire le dveloppement de lhtel.

JDP : Plus prcisment
IZM : Aujourdhui, de plus en plus de voyageurs descendent dans les Boutique Hotels malaysiens. Et pas boutique en termes de nombre de chambres rduits, mais plus en rapport au standard de qualit de services mis en place. A lHotel Maya, les clients peuvent senregistrer nimporte quelle heure de la journe, ils trouveront toujours quelquun pour les accueillir, par exemple.

JDP : Alors il y a une tendance en ce moment, qui consiste tre plus proche de la nature. Le Maya est un htel urbain. Comment grez vous ce manque de vgtation alentour ?
IZM : A Kuala Lumpur, tous les htels mettent de la nature partout mais lextrieur de lhtel. Pour notre part, nous voulions importer la Nature lintrieur de lhtel. Nous avons ainsi crer un paysage, de sorte que lorsque les clients arrivent, ils font face la Nature. Ce nest donc pas uniquement le plaisir des yeux, mais galement toute une atmosphre qui habite les chambres. Cela apporte de la simplicit lendroit. Comme un sentiment de bien-tre familier. Et lorsque vous ressentez cela, cest simple, vous navez pas y penser.

JDP: Tout le monde semble se demander ce quest le Luxe. En quoi estimez vous que le Maya est un htel de luxe ?
IZM : Beaucoup dentrepreneurs pensent plus construire des htels onreux, quau service. Alors que dans le luxe, le plaisir est laspect le plus important, parce que les technologies de pointe et la beaut matrielle ne remplacent pas le contact humain. Ici nous avons 300 collaborateurs pour 270 chambres. Cest le ratio le plus haut de la ville. Nous voulons donner au client lattention quil mrite et quil attend de nous. Lorsque vous voyagez, vous avez besoin dtre chouchouts. Pour moi, le Luxe, cest apporter le meilleur service. Lorsque les gens reviennent parce quil ont apprcier nos attentions, cest du Luxe.

Interview ralis le 8 dcembre 2005 par Sonia Taourghi


Join us on Facebook Follow us on Twitter Follow us on LinkedIn Follow us on Instragram Follow us on Youtube Rss news feed



Questions

You are an applicant?
Please check our applicant's FAQ!

You are a recruiter?
Please check our recruiter's FAQ!