Inscription à la newsletter

Actualité suivante >



Perceptions / Image de soi

Catégorie : Tendances, avis d'expert
Article rédigé par Odile Poilâne le 18/05/2015
Publié par la société Être & Faire

Percer & voir
Miroir, mon beau miroir !


Dis-moi ce que tu perçois de moi ?

Ma voix… tu l’aimes ma voix ?
Et mes yeux… tu les aimes mes yeux. ?
Et mon corps ? Tu l’aimes mon corps ?
Miroir mon beau miroir… dis moi qui je suis & ce que tu vois !
Quand il s’agit de l’image de soi et du regard de l’autre, il n’y a pas de certitudes concernant la ou les réponses. Il y a une réalité : le miroir est au minimum à double faces.

Nos perceptions traversent le filtre de notre personnalité

Nous nous voyons dans le regard des autres comme dans un miroir et nous regardons l’autre à travers le miroir de nos perceptions.
Nous dirons donc que les perceptions constitutives de notre « ressenti » sont :
➢ Individuelles, Relatives, Evolutives, Dépendantes du cadre de référence de chacun de nous (origine, éducation, lieu de vie, fratrie etc.)
➢ Fonction du moment, de l'événement, de nos préoccupations, de notre centre d'intérêts.
➢ Fonction des représentations de ce que nous voyons, entendons, ressentons autant avec notre mémoire (du vécu) qu’avec nos sens.
La non-perception n’existe pas.

L'intelligence sensorielle

Toutes les informations composant « notre ressenti » nous arrivent de l'extérieur par nos 5 sens : Ouïe, odorat, vue, goût, toucher.
Nous avons, vis-à-vis de tout ce qui nous entoure, des perceptions personnelles. Nous percevons (percer et voir) et ressentons, puis nous nous adaptons « au mieux » à l’événement dans l’instant. La perception passe donc par l’acceptation et la prise de conscience que notre ressenti est un appui relationnel.
Le ressenti peut sembler «subjectif » ! Toutefois, il compose notre réalité perçue.
Notre spontanéité nous invite à faire confiance à cette réalité pour rester à la fois en accord avec nous même et avec l’extérieur. C’est cette posture qui permet l’adaptabilité et qui évite la transposition systématique d’un savoir-faire par schéma ou références.
Notre adaptabilité se développe en fonction de notre engagement personnel dans la relation : « FAIRE AVEC » soi, l’instant, l’événement et l’action.

Comment nettoyer le miroir de nos perceptions

1) - Par une plus grande ACUITE DES SENS
L’intelligence sensorielle est autonome, elle fonctionne par la résonance de l’événement dans le corps.
Nos 5 sens ( entendre, voir, sentir, toucher, goûter) se conjuguent, s’exercent ensemble et produisent « le ressenti ». Impossible de les dissocier !
Le ressenti est donc avant tout physique. C’est notre « état physique » qui nous manifeste « les effets » : par exemple, notre cœur bat plus vite, nous avons des frissons, de l’électricité dans les jambes, un nœud à l’estomac, des tremblements, une sensation de chaud, les pensées qui s’emmêlent… A chacun sa manifestation.
La première possibilité pour nettoyer le miroir, c’est de percevoir dans l’immédiateté ces effets très concrets, de les admettre et de les accepter (sans avis) afin de pouvoir les calmer par une profonde"expiration/souffle" .
Préférer la « résonance » au « raisonnement » !
En priorité, prendre soin de soi, ramener le calme au plus profond de notre ventre avant tout raisonnement sur l’événement.

2) - Par une POSTURE PHYSIQUE relationnelle en axe
La posture en axes, solide et mobile assure le point neutre comme point de départ : le moyen pour respecter la combinaison chronologique des intelligences (mentale et sensorielle) et rendre plus performante notre intelligence globale c’est de rééquilibrer la posture physique, axe, souplesse, conscience (pieds, colonne vertébrales, respiration, souffle…). La relation est un exercice physique qui devient sportif si l’on en voit « l’enjeu ».
Le corps lorsqu’il s’exprime oralement est soumis à de rudes épreuves. Chaque sport à sa posture de départ et de remise en marche ; visualisons le tennisman en fond de cours : il règle continuellement ses axes (colonne vertébrale, bassin) ainsi que sa disponibilité et son espace d’envergure (regard, amplitude, souplesse…) afin d’assurer une émission et une réception adaptées et précise. Il accepte l’inconnu, il improvise alors consciemment dans une plus ou moins grande puissance selon la souplesse et l’adaptabilité de son geste.
Imaginons maintenant que dans le jeu de la relation et donc de nos perceptions les mots adressés à l’autre soient des balles. Tout comme la balle le mot va être émis (plus ou moins neutre, plus ou moins énergique, plus ou moins dirigé) puis réceptionné dans la qualité émise.
S’il vous appartient de réagir ou de répondre, vous amortirez la réception de la balle/mots par votre qualité d’écoute et votre conscience sensorielle (ref point 1) pour garantir un juste rebond.
Un corps solide, en axes, souple subit moins et pare mieux les coups (verbaux et non-verbaux), tout comme dans le sport.
Observez la nature de votre réponse : il s'agit d'une réaction ou d'un rebond ?

CONCLUSION

Aiguiser l’acuité de nos sens (nos 5 sens), puis de nos perceptions par notre présence à soi (posture en axes, souffle…) nous permet de mieux voir et donc de mieux rebondir dans nos relations inter-personnelle quelque soient les aléas que la vie, l’instant nous présentent!
Et dans cette posture de vraie disponibilité, le miroir… aux alouettes n’est plus de mise !

« Le regard de l’autre n’est pas neutre. C’est une perception qui provoque une alerte émotive, une sensation d’invitation ou d’intrusion. » Boris Cyrulnik

Ce troisième sujet, parle donc de nos perceptions et de l'image de Soi, nous développerons prochainement : "l'Humour" ou "comment amener le sourire et la légèreté dans sa communication sans perdre le sérieux du propos"

Être et faire propose des ateliers « vivants » d’expérimentation

Par le biais de techniques ludiques : exercices physiques, de voix, de souffle, improvisations de mise en situation contextuelles.
La relation par l’intelligence des sens : :

thème de notre prochain atelier :

."Perception et image de soi" ou "Jeu et liberté dans l'expression du JE"
atelier prévu le weekend de l'ascension (du 14 AM au 16 mai 2015 2j1/2 ) - à la campagne dans la région de Poitiers
- merci de vous manifester si le sujet vous intéresse - auprès d'Odile Poilâne 0662115509 ou bien odile.poilane@etre-et-faire.com
Autres thèmes
1. L’élégance : la posture physique, la qualité de présence
2. L’adaptabilité : la gestion des émotions, désamorcer son stress
3. La dextérité : les perceptions, le rebond, l’art du « savoir être » dans la relation.

Accéder à son site internet



A propos de l'auteur Odile Poilâne

Moyens : Des ateliers de 6 personnes, accompagnement individuel, supervision coach interne
Métier : Life coach, accompagnante, pédagogue reliée à une collégiale de comédiens-pédagogues, tous au service de "l'excellence de la relation" par des ateliers et surtout une pédagogie vivante au service de l'individu : gérer ses émotions, le management, la voix, la fluidité et l'élégance de son expression relationnelle... Les outils principaux : - les techniques théâtrales et artistiques, -

Consulter la biographie d'Odile Poilâne


Vous aimerez aussi lire...

* Ce que veulent les femmes : MGallery dévoile les résultats d'une étude dédiée au bien-être des femmes en voyage

* Numérisation de l’électricité : le futur est en marche

* Bâtiment : quels enjeux pour les constructions de demain ?



Inscrivez-vous à notre newsletter
pour ne rien rater de l'actualité !

< Actualité précédente Actualité suivante >
Consulter les archives des actualités



Nos publications à votre service :  Journal des Palaces  |   Les Pages Carrière du Journal des Palaces  |   Service 4 étoiles  |   Africa Luxury Hospitality