Journal des Palaces



Inscription à la newsletter et à l'Espace Lecteur

Accès à votre Espace Lecteur

Email
Mot de passe  

Vous avez oublié votre mot de passe ?
Email

   < Actualité précédente Actualité suivante >



Al Baleed Resort Salalah by Anantara : La saison de l'encens au Sultanat d'Oman

Catégorie : Moyen Orient - Oman - Communication / Marketing
Plus de Voyages d'Exception : Spa & Bien-être
Communiqué de presse mis en ligne le 10-04-2019

L’hôtel Anantara Al Baleed Resort Salalah propose une escapade printanière aux effluves envoûtantes.




À Salalah, jolie ville côtière du sud du Sultanat d’Oman, l’arrivée du printemps s’accompagne d’une météo douce et clémente, idéale pour paresser sur la plage, randonner dans des paysages de montagne à couper le souffle, observer les étoiles dans le ciel du désert… Mais aussi célébrer le coup d’envoi de la saison de l’encens, une production locale de grande qualité qui fait la réputation de la région.

Considérée comme la capitale du parfum dans le golfe Persique, Salalah est tout particulièrement réputée pour son encens, obtenu à partir de la résine d’un arbre typique de la région, le Boswellia sacra. Véritable “diamant” du Dhofar, l’encens de Salalah se vendait plus cher que l’or dans l’Antiquité. Il voit, aujourd’hui encore, sa qualité soumise aux mêmes critères qu’un matériau d’exception, dont on veille à la pureté, à l’arôme, à l’âge, à la forme et à la couleur. L’encens de Salalah, qui se caractérise par une teinte argentée plutôt claire, compte parmi les meilleurs au monde.

Pour toute la région du Dhofar, l’encens, ou luban, comme on l’appelle localement, revêt une signification historique particulière. Il y a plusieurs siècles, c’était en effet le produit le plus exporté à Salalah, comme le rappellent les ruines des anciens ports de commerce, classées au patrimoine Mondial de l’UNESCO. Tout comme les vestiges des sentiers accidentés qui menaient vers l’impitoyable désert, elles témoignent d’une histoire locale profondément liée à l’encens et à son commerce. D’ici, les caravanes de marchands et de chameaux empruntaient la route de l’encens en direction des pays voisins du Moyen-Orient pour y vendre leur précieuse cargaison.

L’encens que l’on récolte : histoire et tradition

« C’est à l’encens que la région doit sa réputation », confirme Hussain Balhalf, « Salalah Guru » à l’hôtel Al Baleed Resort Salalah by Anantara. « Je propose à nos clients des excursions sur mesure sur ce thème, et à chaque nouvelle visite, ils veulent découvrir et acheter de nouveaux encens. L’histoire de ce produit et ses usages uniques les intéressent beaucoup », explique le natif du Dhofar. Dans cette province méridionale du sultanat d’Oman, l’un des sites les plus importants pour la culture de l’encens est Wadi Dawkah, qui abrite la principale concentration de Boswellia sacra de la région. On les trouve ici par milliers ! Mais les plantations d’arbres à encens sont partout autour de Salalah, et font partie intégrante de ses paysages spectaculaires.

La récolte de l’encens bat son plein d’avril jusqu’au début de la saison des moussons, en juillet. La couche externe de l’écorce est alors délicatement découpée avec un outil spécial, pour laisser échapper une résine dont l’aspect est proche de la sève. Après quelques semaines, cette sève se durcit. Elle peut alors être collectée, sous forme de petits cailloux, lesquels sont lavés avant d’être brûlés, ou déclinés en différents produits aux effets cosmétiques et thérapeutiques insoupçonnés.

L’encens que l’on brûle : des effluves uniques

L’arôme à la fois sucré et boisé de l’encens, incomparable, procure un effet calmant immédiat. Il est d’ailleurs utilisé au Al Baleed Resort Salalah by Anantara, dans le hall de l’hôtel pour accueillir les clients fatigués par un long voyage ou au spa, pour aider à détendre et purifier l’esprit pendant les soins.

Si brûler de l’encens, symbole de prière et de purification, est une pratique ancienne souvent associée aux cérémonies religieuses, les Omanais l’utilisent aussi au quotidien pour rafraichir leurs maisons et tenir éloignés les moustiques.

L’encens que l’on applique : secrets de beauté

Huiles, savons, baumes, lotions ou crèmes : l’encens, à qui l’on prête d’importantes vertus bienfaitrices, est utilisé dans de nombreux produits de soin et de beauté. Le spa de l’hôtel Al Baleed Resort Salalah by Anantara propose d’ailleurs un massage « Rituel d’encens » (Frankincense Ritual massage) à base d’huile d’encens, qui nourrit la peau et agit sur l’anxiété tout en réduisant douleurs et inflammations. Ce soin signature de 90 minutes consiste en un massage synchronisé, réalisé à quatre mains par deux thérapeutes.

Les propriétés antibactériennes de l’encens lui valent également d’être utilisé dans différents traitements pour soulager les affections cutanées, accélérer la guérison des coupures, de l’acné, des brûlures, des éruptions cutanées et des plaies. Ce merveilleux produit naturel se retrouve aussi dans quelques-uns des parfums omanais les plus délicats, ainsi que dans plusieurs crèmes pour la peau aidant à la cicatrisation ou réduisant l’apparition de vergetures, de taches de vieillesse ou de rides.

Présent dans les shampoings, l’encens permet de renforcer les racines et de favoriser la pousse des cheveux. L’huile d’encens guérit aussi des petits maux lorsqu’elle sert en aromathérapie, qu’il s’agisse de soulager des problèmes respiratoires ou de traiter la bronchite, l’asthme, la sinusite, les rhumes saisonniers ou les allergies.

L’encens que l’on ingère : pour une santé de fer

Antiseptique naturel, l’encens est utilisé depuis longtemps pour l’hygiène bucco-dentaire. Les habitants de la région mâchent d’ailleurs la résine pour améliorer la santé de leurs dents et de leurs gencives ou prévenir les infections. Aujourd’hui, on le trouve sous forme de gommes, de dentifrices ou de bains de bouche. Certains types d’encens aident en outre à la digestion et régulent les fonctions gastro-intestinales.

Après une journée passée à découvrir l’histoire de l’encens, à rencontrer les producteurs et à acheter des produits artisanaux fabriqués à base d’encens local, les hôtes du Al Baleed Resort Salalah by Anantara peuvent se relaxer dans le cadre luxueux et intimiste de l’établissement, le seul de la région à proposer des villas privées avec piscine. Son design, inspiré des villages traditionnels du Dhofar, célèbre le style omanais tout en y intégrant des touches plus contemporaines. L’ensemble constitue une retraite paradisiaque au bord de la Mer d’Arabie, où l’on peut rythmer son séjour avec les balades sur la plage de sable blanc, les dégustations de spécialités savoureuses dans l’un des trois restaurants de l’hôtel, ou les nombreuses activités sportives et nautiques auxquelles se prête le superbe décor des lieux.

Tours privés à la découverte de l’encens avec l’Anantara Salalah Guru à partir de 205 €.
Informations et réservations sur le site salalah.anantara.com,
par mail à res.aabs@anantara.com ou par téléphone au +968 2322 8222.


A propos d’Anantara Hotels, Resorts & Spas

Anantara Hotels, Resorts & Spas est un groupe hôtelier de luxe qui met en relation les voyageurs modernes avec des lieux authentiques, des personnalités et des histoires au travers d’expériences personnalisées. La collection d’hôtels de luxe uniques est une véritable porte d’entrée pour de nouveaux territoires et des expériences de voyages sensorielles et exclusives.
Anantara connecte les voyageurs avec des terres authentiques dans des villes cosmopolites, désert de sable et îles tropicales et les accueille avec passion. Le groupe hôtelier compte 38 propriétés situées en Thaïlande, aux Maldives, en Indonésie, au Vietnam, au Sri Lanka, en Chine au Cambodge, en Mozambique, en Zambie, aux Emirats Arabes Unis, au Qatar, à Oman et au Portugal. Anantara a également des projets en développement à travers l’Asie, l’Océan Indien, le Moyen Orient et l’Afrique.

Offre d'exception valable jusqu'au 04-07-2019





http://salalah.anantara.com


Ce communiqué de presse a été publié par...
Al Baleed Resort Salalah by Anantara
Al Mansurah Street, Dahariz South
Salalah
Oman
Groupe : Anantara Resorts
Nombre de chambres et suites : 136
Site internet


Les dernières actualités

- Al Baleed Resort Salalah by Anantara ouvre ses portes et présente les premières Villas avec piscine privée du Sud du Sultanat d’Oman




Ce communiqué de presse a été sélectionné par Anne-Laure Hecquet

Anne-Laure Hecquet, Communication & International Development Manager
Spécialisée en communication et en recrutement, Anne-Laure participe depuis 2018 au développement du Journal des Palaces en étant à l’écoute des besoins des recruteurs et des partenaires que ce soit dans la mise en place d’évènements ou d’outils et de services sur-mesure. Anne-Laure participe également à la rédaction d’articles pour nos Pages Carrière.


Vous aimerez aussi lire...

* Mandarin Oriental, Barcelone célèbre son 10e anniversaire

* Trois expériences Rooftop magiques à l'hôtel The Peninsula Paris

* Voyage dans le temps au Mandarin Oriental Hyde Park, Londres



Inscrivez-vous à notre newsletter
pour ne rien rater de l'actualité !

< Actualité précédente Actualité suivante >
Consulter les archives des actualités



Retrouvez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur LinkedIn Suivez-nous sur Instragram Suivez-nous sur Youtube Suivez-nous sur Pinterest Flux RSS des actualités

Nous sommes à votre service :  Actualités  |   Pages Carrière  |   Service 4 étoiles  |   Africa Luxury Hospitality


Questions

Vous êtes candidat ?
Consultez notre FAQ spécial candidat !

Vous êtes recruteur ?
Consultez notre FAQ spécial recruteur !