Le Journal des Palaces

< Actualité précédente Actualité suivante >

L'AGGH se met en ordre de bataille pour préparer l'avenir (France)

L'Association des gouvernantes générales de l'hôtellerie (AGGH) est en marche. Objectif : valoriser un métier qui, parfois encore, demeure mal connu. Tables rondes, rencontres avec les écoles, recherches de partenaires techniques... Zoom sur les actions en cours.

L'AGGH se met en ordre de bataille pour préparer l'avenir (France)

L'Association des gouvernantes générales de l'hôtellerie (AGGH) est en marche. Objectif : valoriser un métier qui, parfois encore, demeure mal connu. Tables rondes, rencontres avec les écoles, recherches de partenaires techniques... Zoom sur les actions en cours.

Catégorie : Europe - France - Interviews et portraits - - Interviews
Interview réalisé par Claire Cosson le 27-12-2016


Finies les amicales où l'on passait son temps à table ! Avec l'Association des Gouvernantes Générales de l'Hôtellerie (AGGH), présidée par Corinne Veyssière, l'heure est dorénavant aux tables rondes et rendez-vous professionnels. But de la démarche : mieux anticiper les évolutions de l'hôtellerie de demain et par la même celles du métier de gouvernante générale.

Depuis la fondation de l'AGGH, en 1977 par Nicole Spitz, l'organisation s'est mise en ordre de bataille. Structurée en une entité nationale à l'initiative de Corinne Veyssière, elle compte désormais 6 antennes à travers l'Hexagone : Paris/Île-de-France, Côte d'Azur, Rhône-Alpes, Aquitaine, Grand Ouest (Rennes) et Grand Est (Strasbourg). De 80 membres voilà dix ans, elle compte aujourd'hui plus de 150 adhérents dans ses rangs«Cela représente quelque 18.000 chambres et plus de 5.800 collaborateurs», commente la présidente nationale, gouvernante générale au Sheraton Paris Airport.

Un guide technique sur le métier de gouvernante générale

Un joli succès pour cette association professionnelle qui soufflera ses 40 bougies en 2017. «C'est le fruit d'un long travail d'équipe », estime Corinne Veyssière. Pour parvenir à fédérer leurs collègues, l'AGGH n'a rien laissé au hasard. Au cours des dernières années, l'équipe dirigeante n'a pas hésité à aller à la rencontre des adhérentes.

«Notre objectif principal demeure bien sûr le même : la valorisation de notre métier», commente Corinne Veyssière. «Mais, nous avons découvert que les gouvernantes avaient également besoin de conseils pratiques et de formation», ajoute-t-elle. Il faut bien admettre qu'en la matière, la littérature professionnelle s'avérait assez pauvre...

A cœur vaillant, rien n'est impossible ! L'organisation a pris le taureau par les cornes. Et a rédigé un guide technique de référence sur le métier gouvernante générale. «Présenté de manière claire et synthétique, c’est une véritable boîte à outils qui se découpe en 15 chapitres thématiques et 187 pages» explique la présidenteMoyennant 189 euros T.T.C et le téléchargement de 84 fiches techniques sur le site de l'organisation, les secrets d'un bon management du service des étages sont maintenant accessibles à tous et  à toutes.

Partenariat avec l'université de Cergy-Pontoise

Une initiative très attendue qui séduit autant les hôteliers que les étudiants en hébergement. Dans sa quête de valorisation du métier de gouvernante générale, l'AGGH tisse de fait des relations étroites avec les écoles hôtelières. Un partenariat avec la licence professionnelle d'hôtellerie de l'université de Cergy-Pontoise/Gennevilliers (dont la responsable de la formation est Régine Davroux) a été ainsi conclu. De là à susciter des vocations, il n'y a qu'un pas...

 «Il est très important d'aller à la rencontre des jeunes générations afin de leur présenter ce qu'est réellement notre métier et leur donner envie de s'y engager», déclare Corinne Veyssière. Marraine de la promo 2016/2017, l'AGGH a confié à un groupe d'élèves l'organisation d'une table ronde (prévue en avril prochain) dont le thème sera : quel est l'impact du poste de gouvernante générale sur les résultats de l'entreprise ?

Plus de 50 partenaires

Une question qui devrait assurément susciter de vifs débats... En attendant, les fabricants de matériels dédiés à l'industrie hôtelière ont, eux, compris le rôle primordial que jouaient les gouvernantes générales dans le succès de leurs entreprises. Chariot électrique, cale, matériaux... les membres de l'AGGH testent de nombreux nouveaux produits avant leur mise sur le marché. De quoi corriger le tir avant qu'il ne soit trop tard....

A ce jour, l'association collabore avec quelque 50 partenaires. «Ce type de partenariat est profitable pour chacun d'entre nous», estime Corinne Veyssière. Cerise sur le gâteau : le personnel des étages y gagne à tous les coups !

Composition AGGH
  • Présidente nationale : Corinne Veyssière
  • Vice-Présidente nationale Caroline Delvallez
  • Présidente Paris/Ile-de-France : Françoise Samuel
  • Présidente Rhône-Alpes : Patricia Derex
  • Présidente PACA-Monaco : Malika Lerousseau
  • Présidente Aquitaine : Christine Bourgaux
  • Présidente Grand Est : Julie Merck
  • Grand Ouest : Gwenaëlle Fustet
 


Vous aimerez aussi lire...







< Actualité précédente Actualité suivante >




Retrouvez-nous sur Facebook Suivez-nous sur LinkedIn Suivez-nous sur Instragram Suivez-nous sur Youtube Flux RSS des actualités



Questions

Bonjour et bienvenue au Journal des Palaces

Vous êtes en charge des relations presse ?
Cliquez ici

Vous êtes candidat ?
Consultez nos questions réponses ici !

Vous êtes recruteur ?
Consultez nos questions réponses ici !