Le Journal des Palaces
Le Journal des Palaces

< Actualité précédente Actualité suivante >

CHÂTEAU VOLTAIRE, L'HÔTEL CHILL ET CHIC À DEUX PAS DU JARDIN DES TUILERIES (France)

Entre l’Opéra Garnier et le Jardin des Tuileries, Thierry Gillier, le fondateur de Zadig & Voltaire, a reconverti l’ancien siège de sa marque, en un hotel 5 étoiles qui mêle décontraction et sobre élégance.

CHÂTEAU VOLTAIRE, L'HÔTEL CHILL ET CHIC À DEUX PAS DU JARDIN DES TUILERIES (France)

Entre l’Opéra Garnier et le Jardin des Tuileries, Thierry Gillier, le fondateur de Zadig & Voltaire, a reconverti l’ancien siège de sa marque, en un hotel 5 étoiles qui mêle décontraction et sobre élégance.

Catégorie : Europe - France - Évènements - Communication / Marketing
Article rédigé par Pascale Missoud le 11-05-2022


Façade extérieure

Façade extérieure
Crédit photo © François Halard

Luxe intemporel et esprit de fête

C’est au directeur artistique Franck Durand et au duo d’architectes Festen, Charlotte de Tonnac et Hugo Sauzay, que Thierry Gillier a confié la tâche de réinventer les trois immeubles XVIIe et XVIIIe siècles qui composent cet hôtel cinq étoiles aux Tuileries, anciens relais de poste et écuries sous Richelieu. Un lieu parisien dans l’âme, des façades jusqu’aux toits, qui suggère un esprit de fête, tout en légèreté, dans un univers élégant autant qu’intemporel.

Les styles se bousculent en politesse, associant chêne verni et marbre sombre, suspensions Art Déco et passementeries artisanale, carreaux de céramique et murs à la chaux. La moquette, old school à souhait, noire, décorée de fleur de lauriers déroule son fil conducteur à travers les étages et jusque dans les chambres.

Au lobby impersonnel, l’hôtel a privilégié un salon, le temps d’un check-in tranquille. Cheminée, fauteuils et canapés dépareillés pour une atmosphère tout en décontraction.

31 chambres, une suite appartement. Chacune est unique, s’adaptant à l’architecture des bâtiments. Les appliques en chêne, la passementerie artisanale, les velours frangés déposent une atmosphère au luxe sans ostentation, presque surannée, que vient souligner œuvres d’art et têtes de lit sur mesure. Comme pour mieux affirmer sa différence, Château Voltaire a transformé le sempiternel minibar en en placard débordant de générosité. Un percolateur au design parfait, une planche d’olivier pour couper et ces gourmandises, une quarantaine, pour n’avoir que l’embarras du choix. Et comme tout hôtel cinq étoiles qui se respecte, room service et peignoir, literie de qualité et wifi gratuit sont de mise.
La plus convoitée reste cette suite avec salle à manger et kitchenette dont le véritable luxe se glisse sur cette terrasse, aux allures de jardin dépenaillé.

Brasserie chic sous couvert de simplicité

70 couverts répartis sur plusieurs salles : céramique émaillée banquettes en chêne massif, et tables nappées de blanc : L’Emil fleure le restaurant-brasserie faussement encanaillé, mais où les habitants du quartier viennent volontiers prendre leurs habitudes, se mêlant le temps d’une soirée et dans un sympathique brouhaha, aux hôtes de passage.

La carte – courte et rassurante - joue dans le même registre. Le café-viennoiseries-baguette-confiture maison du petit déjeuner s’embourgeoise avec des œufs Bénédictine au caviar. Et au déjeuner comme au dîner, l’assiette de saucisson fraie avec le tataki de bœuf à l’asiatique, le suprême de volaille Jaune avec la coquillette au lard et à la truffe. L’esprit est bistrotier, mais la qualité des produits fait la différence, comme l’impeccable ballet des serveurs en tablier, tout en sourires et courtoisie.

Pour un dernier verre au bar, la Coquille d'Or, dispose également de sa propre entrée, que vient souligner ornement du XVIe siècle, une coquille justement un peu à la manière d’un club anglais dont il épouse les codes : murs laqués de noir, moquette généreuse pour une ambiance feutrée.
La carte s’inspire des meilleures adresses new-yorkaises : Manhattan ou Negroni, Mojito et Moscow Mule. Les classiques relèvent du bon goût.

Château Voltaire révèle une dernière surprise, nichée dans les profondeurs de ses sous-sols voûtés.
Une petite piscine, un sauna et un hammam se glissent dans une blancheur toute minérale délicatement éclairée. L’ensemble est privatisable une heure pour les clients de l’hôtel et massages et soins peuvent être dispensés en chambre, faisant de l’ensemble un hôtel spa de poche à Paris.
Et parce que Château Voltaire reste soucieux de plaire à chacun de ses hôtes, il vous guide pour une séance de yoga ou un coaching sportif pourquoi pas au jardin des Tuileries.

La Brasserie Emil

La Brasserie Emil
Crédit photo © François Halard




L'Appartement
Crédit photo © François Halard



En savoir plus sur...
Hôtel Château Voltaire
55-57, Rue Saint-Roch
Paris
France
Nombre de chambres et suites : 31
Site internet
https://www.facebook.com/hotelchateauvoltaire  https://www.instagram.com/hotelchateauvoltaire  


A propos de l'auteur

Après avoir grandi dans un hôtel parisien, Pascale Missoud est tombée dans le journalisme de tourisme. Elle a choisi la voie de l’indépendance, voyageant pour les rubriques « tourisme » de supports tels que « Le Nouvel Economiste », « Série Limitée », « Le Parisien », « L’Express », « Paris Absolument », « A nous Paris » ou « Libération ». Elle surveille également les nouvelles tendances de l’hôtellerie pour les magazines plus ciblés « Hôtel Restau Hebdo », « HTR Mag », et a également publié plusieurs guides pour « Le Figaro » et les Editions Mondéos.


Vous aimerez aussi lire...







< Actualité précédente Actualité suivante >



Retrouvez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur LinkedIn Suivez-nous sur Instragram Suivez-nous sur Youtube Flux RSS des actualités



Questions

Bonjour et bienvenue au Journal des Palaces

Vous êtes en charge des relations presse ?
Cliquez ici

Vous êtes candidat ?
Consultez nos questions réponses ici !

Vous êtes recruteur ?
Consultez nos questions réponses ici !