Le Journal des Palaces
Le Journal des Palaces

< Actualité précédente Actualité suivante >

DOMAINE DE L'ÉPINAY : LA VIE DE CHÂTEAU ÉCOLO EN MAINE-ET-LOIRE (France)

À Saint-Georges sur Loire, en plein Maine et Loire et à 15 minutes d’Angers, le charmant château de l’Epinay invite à une retraite paisible en pleine campagne.

DOMAINE DE L'ÉPINAY : LA VIE DE CHÂTEAU ÉCOLO EN MAINE-ET-LOIRE (France)

À Saint-Georges sur Loire, en plein Maine et Loire et à 15 minutes d’Angers, le charmant château de l’Epinay invite à une retraite paisible en pleine campagne.

Catégorie : Europe - France - Évènements - Communication / Marketing
Article rédigé par Pierre Gautrand le 27-04-2022


Vue de l'extérieure côté piscine naturelle

Vue de l'extérieure côté piscine naturelle
Crédit photo © Athéna Montuoro

Architecture seigneuriale et art de vie au naturel sont les principaux attraits de cet établissement hôtelier 4 étoiles, membre du groupe Hôtels & Préférence.

« Slow life » : tel est le leitmotiv que prône la famille Montuoro, pour ralentir et vivre au rythme des ressources de la Terre.

L’histoire de l’hôtel

Fief de familles illustres depuis le XIIe siècle, le château de l’Épinay a été acquis en 2004 par la famille Montuoro.

Après plusieurs phases de rénovation, l’hôtel restaurant & spa a ouvert ses portes en 2015.

Vieilles pierres, meubles anciens et confort moderne font bon ménage dans ce manoir aménagé dans un édifice du XVe et XVIIe. Bordé d’un magnifique jardin à la française, l’établissement se distingue par son positionnement d’écolodge et ses pratiques alternatives destinées à ré-harmoniser le corps et l’esprit.

La demeure offre l’air pur de la campagne et une foule de jeux et d’activités : canoë sur un bras de la Loire, sylvothérapie, méditation, yoga, table de ping-pong, terrain de pétanque, court de tennis.

Planté au milieu d’un vaste parc arboré de 23 hectares, le château de l’Epinay se caractérise par son architecture médiévale.

Sa façade, aux fenêtres à meneaux, s’orne de lucarnes à pinacles et de gargouilles clairsemées de vigne vierge. L’édifice principal est encastré entre deux tours, une datant du XIIe et une tour carrée du XVe.

L’intérieur compte 24 chambres, un salon de musique traditionnel avec fauteuils et piano à queue, un salon de lecture équipé d’un échiquier géant, un restaurant, une salle de billard ainsi qu’un spa aménagé dans les dépendances.

Comme en témoigne les cheminées en pierre de taille, les lustres en cristal et les tentures à fleurs de lys, la demeure conserve son faste originel.

Surprises à l’extérieur des lieux : un enclos à chevaux, des poules, des ânes et un potager en permaculture dont la production est utilisée par le restaurant du château, l’un des plus beaux hôtels en Maine et Loire.

Du côté des chambres

Chacune d’entre elles, vastes et meublées avec élégance, possède son identité propre. La décoration des chambres puise son inspiration dans la période romantique. Dans l’une des suites, au coin salon, trônent des tapisseries, une cheminée fonctionnelle et des meubles de style Louis XV.

Des rideaux et des voilages habillent les larges fenêtres qui s’ouvrent sur le parc.
La salle de bain est équipée d’une baignoire sur pied et d’une douche à l’italienne fondue dans le marbre.

Accessible via un escalier en pierre du XVe, la chambre « Atelier » séduit par ses mansardes, ses pierres apparentes et possède une jolie vue sur le jardin classique.

L’offre bien-être ?

La vaste piscine naturelle donne la véritable impression de nager dans une rivière. Dans son eau limpide, cohabitent poissons et plantes purifiantes.

Cette eau naturelle, traitée par des sédiments, offre une expérience holistique rare et participe à faire du séjour une expérience unique. Dans les anciennes boulangeries du château, les soins et rituels signés Cinq Mondes et Douces Angevines s’occupent de revitaliser l’épiderme et de soulager les tensions musculaires grâce à des massages et des soins.

Le hammam, le jacuzzi et la salle de fitness - équipée de machines Technogym dernière génération - sont en accès libre. Tous les dimanches, des cours de yoga et de Pilates sont assurés dans une ravissante salle à colombages éclairée par des lustres à pampilles.

Le restaurant

Le bistrot de l’Orangerie mijote une cuisine franco-italienne savoureuse préparée à la minute. Le chef Gregorio Sepe, qui élabore des plats à base de produits bio et de saison, s’approvisionne dans le potager du château travaillé en permaculture ou chez des producteurs locaux.

Confortablement installé sur des chaises médaillons, on déguste (entre autres) un rumsteack à la sauce crémeuse de gorgonzola, des tortelloni ricotta et épinards ou un filet de Daurade en croûte de pistache ou noisette. Pour les gourmands, un brunch est organisé tous les premiers dimanches du mois. Nota bene : la carte propose une belle sélection de plats végétariens, vegan et gluten free !

Ce qu’il faut retenir ?

Le château, qui a su conserver son aspect d’époque, respire 600 ans d’histoire et s’inscrit dans une démarche mêlant respect de l’environnement et bien-être, un hôtel écologique charmant !

À partir de 160 euros la nuit

Vue extérieure nuit côté jardins

Vue extérieure nuit côté jardins
Crédit photo © Athéna Montuoro




Suite
Crédit photo © Athéna Montuoro



A propos de l'auteur

Pierre Gautrand est journaliste, passionné de voyages et d’hôtels ; contributeur pour plusieurs médias dont National Geographic.


Vous aimerez aussi lire...







< Actualité précédente Actualité suivante >



Retrouvez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur LinkedIn Suivez-nous sur Instragram Suivez-nous sur Youtube Flux RSS des actualités



Questions

Bonjour et bienvenue au Journal des Palaces

Vous êtes en charge des relations presse ?
Cliquez ici

Vous êtes candidat ?
Consultez nos questions réponses ici !

Vous êtes recruteur ?
Consultez nos questions réponses ici !