Le Journal des Palaces
Le Journal des Palaces

< Actualité précédente Actualité suivante >

INTERVIEW DE JULIEN RÉVAH, GENERAL MANAGER, LE GRAND CONTRÔLE AIRELLES CHÂTEAU DE VERSAILLES (France)

Le Grand Contrôle Airelles Château de Versailles vient d'ouvrir ses portes et étoffe ses équipes. Rencontre avec son directeur général, Julien Révah pour en savoir plus...

INTERVIEW DE JULIEN RÉVAH, GENERAL MANAGER, LE GRAND CONTRÔLE AIRELLES CHÂTEAU DE VERSAILLES (France)

Le Grand Contrôle Airelles Château de Versailles vient d'ouvrir ses portes et étoffe ses équipes. Rencontre avec son directeur général, Julien Révah pour en savoir plus...

Catégorie : Europe - France - Carrières - Interviews - Recrutement, emploi, formation - Interviews
Interview réalisé par Sylvie Leroy le 26-07-2021


Julien Révah - General Manager, Le Grand Contrôle Airelles Château de Versailles

Julien Révah - General Manager, Le Grand Contrôle Airelles Château de Versailles
Crédit photo © Via Tolila / Le Grand Contrôle

Si j’étais candidate, comment me présenteriez-vous Le Grand Contrôle Airelles Château de Versailles ?

Je dirais probablement que c’est une chance unique de rencontrer la grande histoire de France pour y construire une partie de la sienne.

Le Grand Contrôle a pour objectif de faire vivre une expérience hors du commun à ses hôtes. Rejoindre nos équipes, c’est vivre aussi une expérience inédite.

Dans cet écrin exclusif de 14 chambres et suites restaurées par des artisans d’exception, où la gastronomie est orchestrée par Alain Ducasse, doté d’un superbe Spa, c’est une occasion incroyable de se rapprocher de l’excellence à la Française.

Dans une ambiance bienveillante, vous pouvez exprimer votre amour du service pour créer de l’émotion et en vivre tout autant.

De quoi êtes-vous le plus fier avec vos équipes, que ce soit dans le parcours de préouverture et également depuis l’ouverture ?

Mes équipes ont été au rendez-vous dès le départ. Elles m’ont aidé à construire ce concept totalement inédit d’hôtellerie de luxe en amont de l’ouverture et pendant toute la période de soft opening.

Elles ont fait preuve de force de proposition, de flexibilité et d’une sensibilité incroyablement positive. Cette magnifique approche a su toucher le cœur de nos premiers clients.

C’est un vrai privilège pour moi d’être entouré par autant d’amour du métier et d’envie de partager cette passion qui nous anime.

Je dis souvent que notre hôtel est une Maison et notre équipe est une famille qui aime recevoir et faire vire des moments inoubliables à nos convives.

Quelles valeurs défendez-vous et voulez-vous retrouver chez les talents qui vous rejoindront ?

Je répète souvent que l’une des valeurs fondamentales de notre profession est l’humilité.

Nous ne sauvons pas de vies, nous ne nous sommes pas des chirurgiens qui opèrent à cœur ouvert, toutefois nos métiers, qu’ils soient en restaurant, en cuisine, en accueil, dans les étages ou dans l’administration permettent de créer des instants suspendus, loin de l’agitation du quotidien et de fabriquer des souvenirs qui sont autant de trésors pour nos hôtes, quelle que soit leur nationalité.

Combien de salariés compte Le Grand Contrôle ?

Le Groupe des Airelles met en avant la qualité de service.

Être un établissement 5* ne peut pas se résumer à une décoration incroyable ou à un emplacement unique, c’est avant tout un niveau de service qui doit s’approcher de la perfection, jour après jour.

Aussi, nous comptons une équipe d’un peu plus de 100 personnes pour assurer un service au plus proche des demandes de nos clients, qui sont extrêmement exigeants.

Pour vous, quels sont les avantages à vous rejoindre ?

Rejoindre le Grand Contrôle est pour moi avant tout rejoindre la famille des Maisons Airelles. Cette collection, initiée par Stéphane Courbit, continue de s’agrandir et nous verrons prochainement naître d’autres adresses dans des lieux toujours aussi exceptionnels.

Cette diversité d’adresses permettra à nos équipes d’évoluer car le groupe favorise la promotion de nos talents.

Travailler dans nos Maisons requiert évidemment une exigence indéniable.

Votre ouverture d’esprit, votre sens de l’engagement, votre curiosité, votre singularité, votre empathie naturelle seront de réels atouts
pour nous rejoindre dans les meilleures conditions.

Comment se déroule un recrutement ?

À la réception des candidatures par nos équipes des ressources humaines qui font un travail immense, les Chefs de Services reçoivent les dossiers des personnes qui nous semblent avoir des compétences pour nous rejoindre.

Je m’implique aussi personnellement et il est important pour moi d’avoir eu un échange avec chaque collaborateur avant son embauche.

J’accorde beaucoup d’importance à l’attitude, ce qui est communément appelé les « soft skills » car sans ces qualités, la technique ne suffira pas.

Créer une équipe, c’est un peu comme composer un orchestre et je ne sais pas jouer de chaque instrument. Il faut savoir s’appuyer sur les forces de chacun, faire confiance au talent de l’autre et c’est ainsi que l’accord pourra permettre une symphonie agréable à voir et à écouter.

A quoi je peux m’attendre en rejoignant vos équipes ?

L’accueil est bienveillant et nous sommes très attentifs à bien réussir l’intégration de chacun de nos nouveaux collaborateurs.

Nos clients ont une très haute exigence et le même niveau vous sera demandé.

J’aime évoluer dans un environnement de respect mutuel. Tous les maillons ont la même importance à mes yeux, la symétrie des attentions est un des points clés dans la manière dont je manage mes équipes.

Quelles qualités humaines recherchez-vous chez un candidat ? Qu'est-ce qui fera la différence entre deux candidatures de profils expérimentés ?

Comme je le mentionnais, l’expérience compte évidemment car nous évoluons à des niveaux qui requièrent une parfaite maitrise technique. Mais au-delà de ces compétences, ce qui compte avant tout pour moi lors d’un entretien, c’est la capacité du candidat à montrer son envie, à m’expliquer son plaisir de faire plaisir, son sens de l’implication, sa motivation, son sens du dépassement des attentes.

La sensibilité à l’histoire, à l’esthétisme et le savoir-être sont des points importants.

À terme, votre clientèle devrait se répartir de quelle façon ?

Je dois reconnaitre que la réponse à cette question en ces temps perturbés n’est pas évidente. Nous avons reçu depuis notre ouverture du 1er juin dernier une clientèle majoritairement française.

Dès que les événements permettront de lever certaines contraintes de voyage, nous accueillerons bien évidemment en grande majorité une clientèle américaine très attachée à Versailles, mais aussi Russe, asiatique et Moyen-Orientale.

Pour être tout à fait sincère avec vous, nous accueillerons tous ceux qui veulent vivre une expérience inédite au Château de Versailles avec un réel plaisir…

Quels sont vos objectifs pour le Grand Contrôle à court, moyen et long terme ?

L’objectif principal est de tenir nos promesses d’une expérience inédite et inoubliable.

Atteindre cet objectif est une chose, tenir sur le long terme en est une autre. Nous voulons devenir une référence mondiale comme étant une destination à faire au moins UNE fois dans sa vie…

Qu'est-ce qui vous différencie des autres établissements ultra-luxe et qui fait la différence pour attirer les talents ?

Notre élément différenciant est sans conteste notre localisation dans l’enceinte de l’emblématique Château de Versailles.

Nos chambres, nos suites, nos terrasses, notre restaurant ont pour vues l’aile du midi du Château, la pièce d’eau des Suisses ou le parterre de l’Orangerie.

Au-delà de ce lieu extraordinaire au sens littéral du terme, nous permettons aussi de vivre, sans jamais nous en lasser, des expériences uniques de la visite du Château après l’heure de fermeture au public, la visite des jardins en compagnie de nos majordomes formés à cet exercice, le domaine de Trianon ouvert avant l’arrivée du public…

En peu de mots : « C’est Versailles ici… »



Crédit photo © Via Tolila / Le Grand Contrôle




Crédit photo © Via Tolila / Le Grand Contrôle



Crédit photo © Via Tolila / Le Grand Contrôle



En savoir plus sur...


A propos de l'auteur

Sylvie Leroy, éditeur enthousiaste depuis 1999
Sa passion pour l'hôtellerie de luxe, « une partition jouée à la perfection par un fantastique orchestre », conduit Sylvie Leroy à créer en 2004 le Journal des Palaces, quotidien en ligne dédié aux acteurs du secteur, avec des actualités, des offres d'emploi et des ressources utiles.


Vous aimerez aussi lire...







< Actualité précédente Actualité suivante >



Retrouvez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur LinkedIn Suivez-nous sur Instragram Suivez-nous sur Youtube Flux RSS des actualités



Questions

Bonjour et bienvenue au Journal des Palaces

Vous êtes en charge des relations presse ?
Cliquez ici

Vous êtes candidat ?
Consultez nos questions réponses ici !

Vous êtes recruteur ?
Consultez nos questions réponses ici !