Le Journal des Palaces
Le Journal des Palaces

< Actualité précédente Actualité suivante >

INTERVIEW – ROMAIN BACH, FONDATEUR RETOUCH'UP : « NOUS LUTTONS CONTRE L'OBSOLESCENCE PRÉMATURÉE DES BIENS D'AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS » (France)

La start-up montpelliéraine s’est spécialisée dans le réemploi des biens d’aménagement touristique en pratiquant le « touch’up », une technique venue d’Australie, qui consiste en la remise en état d’éléments de mobilier.

INTERVIEW – ROMAIN BACH, FONDATEUR RETOUCH'UP : « NOUS LUTTONS CONTRE L'OBSOLESCENCE PRÉMATURÉE DES BIENS D'AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS » (France)

La start-up montpelliéraine s’est spécialisée dans le réemploi des biens d’aménagement touristique en pratiquant le « touch’up », une technique venue d’Australie, qui consiste en la remise en état d’éléments de mobilier.

Catégorie : Europe - France - Interviews - Produits et Fournisseurs - Fournisseurs - Interviews
Interview réalisé par Guillaume Chollier le 18-11-2022


Retouch'Up Romain Bach

C'est en Australie que Romain Bach a découvert le concept de Touch'Up
Crédit photo © DR / Retouch'Up

C’est parfois en allant au bout du monde, au contact d’autres cultures ou d’autres modes de vie, que l’on trouve l’inspiration. Et ce n’est pas Romain Bach qui dira le contraire. En voyage en Australie, alors qu’il se trouve à Sydney, il découvre un état d’esprit, économique et écologique, qui consiste à réfectionner une pièce de mobilier endommagée, plutôt que la remplacer.

Cette technique, appelée « touch’up », Romain Bach l’a importée en France en créant avec son ami Pierre Maïsetti, la société Retouch’Up en janvier 2022. Cette dernière applique des techniques et des savoir-faire afin de restaurer des mobiliers et décoratifs dans le secteur de l’hôtellerie.

Primée d'un Innovation Award dans la catégorie Design - Bien-être lors du salon EquipHotel 2022, la société montpelliéraine ambitionne de participer à l’évolution des mentalités de consommation. Un message fort que Romain Bach souhaite maintenir gravé dans l’ADN de sa société et qu’il a développé lors d’un entretien exclusif au Journal des Palaces.

Journal des Palaces : Quand a été fondée Retouch up ?
Romain Bach : Le début de la création de notre projet remonte à 2019 et l’activité en microentreprise sous le nom de Renouv’O. Cela nous a amené en 2021 à participer au projet d’accélération au sein de l'incubateur Alter'Incub, spécialisé dans l’accompagnement et l’émergence de projets porteurs d’impact social et environnemental. Suite à ce parcours, la SAS Retouch’up a vu le jour en janvier 2022.

Comment vous est venue l’idée de vous lancer sur ce marché ?
L’inspiration pour la création de cette entreprise m’est venue lors de mon voyage en Australie, à Sydney. C’est en intégrant l’entreprise Tweek Touch-up que j’ai découvert les techniques de retouche, nommées “touch-up” à base de résines et de mastics.

En Australie, ces services de retouche sont proposés aux entreprises de menuiserie et agenceurs dans le secteur du BTP afin d'accélérer la levée des réserves en cas de non-conformité lors de livraison de lots immobiliers neufs. La filière du recyclage étant bien moins développée qu’en France et le coût des matières premières plus élevé, moins gaspiller et jeter est un enjeu majeur dans la filière du BTP.

De retour en France, à la suite d'une étude de marché et des rencontres avec des dirigeants hôteliers, j’ai constaté que les établissements touristiques sont réceptifs à ces solutions et que des besoins récurrents existent.

Quel est votre parcours ?
J’ai commencé à travailler dans le secteur du BTP à l’âge de 18 ans. Malgré mes études en économie et mon diplôme de moniteur de plongée, j’ai décidé de continuer à développer mes compétences dans le secteur du bâtiment.

Mon associé Pierre Maisetti, qui est aussi mon ami d’enfance, a fait ses études en gestion et management spécialisés dans les organisations responsables (ONG, Entreprise à mission, etc.). Avant l’aventure de Retouch’up, il a été conseiller à la création et au financement d’entreprise dans diverses organisations (France Active, CCI, Adie).

Lorsque j’ai eu l’idée de créer mon entreprise, c’est tout naturellement que je me suis tourné vers Pierre pour commencer mon activité. Il a été intéressé par le concept et les méthodes déployées.

Quelle était la raison de votre présence au salon EquipHotel ?
Le Salon EquipHotel est le salon de référence en matière d’équipement hôtelier. C’est donc le meilleur endroit pour faire connaître notre entreprise et notre savoir-faire, une démarche innovante dans le secteur CHR.

Vous avez été primés sur ce salon dans le cadre des Innovation Awards, qu’est-ce que cela représente pour vous ? Qu’est-ce qui a séduit le jury selon vous ?
C’était une belle surprise et un très bon moment, nous tenons vraiment à remercier toutes les personnes qui nous ont soutenus et les membres du jury.

Nous avons eu l’opportunité d’échanger avec certains membres du jury à la suite de la cérémonie, ce qui a été très enrichissant et instructif. Je pense que le jury a été séduit par l’approche à la fois simple et pragmatique de notre concept : pourquoi remplacer un bien lorsque l’on peut le remettre en état ?

L’idée est simple et correspond à un besoin des établissements touristiques : comment garantir à ses clients un accueil dans les meilleures conditions, alors que le passage en permanence entraîne des dégradations ? Si on peut réussir à les aider en ce sens, tout en limitant leur impact écologique, le pari est gagné. Le fait que nous apportions un service et non un produit a pu également faire écho auprès du jury. Nous sommes des artisans et la véritable valeur ajoutée de notre proposition est notre savoir-faire et, par conséquent, les hommes et les femmes qui le détiennent.

Ce prix signifie qu’il y a un réel besoin dans le secteur de l’hôtellerie et témoigne d’une évolution des mentalités vers un tourisme plus durable.

En quoi consiste votre process d’intervention ? Pouvez-vous expliquer
Nous proposons des audits préalables à nos interventions qui nous permettent d’identifier les dégâts sur les biens d’aménagements intérieurs. Suite à cela, tout en respectant les besoins de nos clients, nous proposons des solutions de remise en état durable, plus économiques et plus rapides que le remplacement.

Ensuite, nos équipes interviennent directement au sein de l’établissement afin de procéder à la réfection des éléments préalablement déterminés. Ce mode de fonctionnement permet un raccourcissement des délais et donc une perte d’exploitation moindre. Nos équipes sont mobiles et habituées à intervenir en milieu occupé et la nuisance de notre intervention est quasi nulle comparée à des prestations de rénovation classique avec génération de déchets et bruits.

En quoi votre concept est innovant ?
Notre concept est innovant, car nous proposons un panel de solutions alternatives aux deux seules solutions jusqu’à présent sur le marché qui étaient la conservation des biens endommagés ou leur remplacement total.
Nous luttons contre l'obsolescence prématurée des biens d’aménagements intérieurs. Cette démarche est à l’inverse des démarches de consommation classique.

Quels types de rénovation proposez-vous ? Intervenez-vous sur tous types de surfaces
Le terme exact n’est pas rénovation, mais plutôt réfection. Notre méthode phare de remise en état est la retouche, le “touch-up”, qui consiste dans un premier temps en une retouche matière, qui se traduit par le remodelage des parties endommagées, puis, dans un second temps, une retouche peinture, qui permet une remise en état esthétique de l'élément.

Cette technique est à la base de la création de notre entreprise et peut s’appliquer sur l’ensemble des matières et supports qui compose l'intérieur des établissements hôteliers, bois ou dérivés (massif, mélaminé, aggloméré, stratifiés), pierre (Marbre, Granit, Carrelage, etc.) ou synthétique (Acrylique, Corian, etc.).
C’est un savoir-faire nécessitant minutie et précision : nous essayons de remettre au goût du jour l’artisanat d’art adapté aux matériaux d’aujourd’hui.

Notre expérience et le retour de nos clients, nous a amenés à élargir notre offre, toujours avec l’objectif d’allonger la durée d’usage des biens. Ainsi, nous proposons également le poli lustrage, pour remettre en état les supports pierre et synthétique (comptoirs, baignoires, receveurs de douches...), le covering (adhésifs, stratifiés…) permettant une remise en état et un relooking de nombreux éléments (portes, dressing, bureaux, banque d’accueil…), ainsi que le remplacement partiel, lorsque cela est techniquement possible, pour remplacer uniquement la partie endommagée d’un bien et non le remplacer en totalité.

Intervenez-vous au sein d’hôtels de luxe ?
Nous travaillons essentiellement avec des hôtels trois à cinq étoiles. Actuellement, nos clients se situent principalement dans la moitié sud de la France, la plupart en région PACA, où la densité d'hôtels haut de gamme est très élevée.

Nous avons participé au salon Equiphotel dans l’objectif d’élargir la zone géographique de nos interventions et nous commençons également à étudier des demandes de prestation à l’international.

Quelles sont les spécificités de ces interventions au sein de ce secteur du luxe ?
L'exigence de la clientèle qui fréquente les établissements de luxe est très élevée, il n’y a pas de place pour le moindre défaut. Notre savoir-faire, qui se caractérise par la précision et la minutie, permet d’apporter des solutions nouvelles à ces structures. Nous épaulons les référents techniques afin de garantir une qualité d'accueil irréprochable.

Disposez-vous de personnels spécifiquement formés aux exigences du secteur du luxe ?
Les artisans qui composent nos équipes (ébéniste, artiste peintre en décor notamment) ont l’habitude de travailler des matériaux nobles. Ils sont par ailleurs formés pour pouvoir intervenir dans des milieux en phase d’exploitation. Cela permet de répondre parfaitement aux exigences du secteur du luxe.

Quelle politique RSE avez-vous adoptée chez Retouch’ Up ?
L’aspect durable de notre activité est primordial et est clairement inscrit dans nos statuts : nous sommes une entreprise à mission. Du fait de notre activité, nous essayons de réduire les déchets de nos partenaires hôteliers et contribuer à une évolution des modes de consommation : notre service s’inscrit dans l’économie circulaire. Cela nous a permis d’intégrer le catalogue de solutions du label « Clef Verte » notamment.

De plus, nous tenons à mettre au goût du jour les métiers artisanaux en déclin. Pour cela, nous nous sommes rapprochés des centres de formation et d’insertion professionnelle. Nous mettons également un point d'honneur à respecter la parité femmes-hommes au sein de nos équipes, ce qui est encore trop peu réalisé dans le secteur de l’artisanat et du BTP.

Retouch'Up Romain Bach et Pierre Maïsetti

Pierre Maïsetti (à gauche) Romain Bach ont créé Retouch'Up en janvier 2022
Crédit photo © DR / Retouch'Up




La technique Retouch'Up permet de restaurer un élément en bois
Crédit photo © DR / Retouch'Up



Retouch'Up permet de restaurer un plan en pierre abimé
Crédit photo © DR / Retouch'Up



Retouch'Up a reçu une distinction lors du salon EquipHotel 2022
Crédit photo © Tous Droits Réservés



A propos de l'auteur

Journaliste depuis 20 ans, Guillaume est un inconditionnel des lieux exclusifs où se mêlent confort, qualité de service et gastronomie. Le tout, teinté d’une simplicité et de sourire qui sont l’apanage du luxe ultime.


Vous aimerez aussi lire...







< Actualité précédente Actualité suivante >



Retrouvez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur LinkedIn Suivez-nous sur Instragram Suivez-nous sur Youtube Flux RSS des actualités



Questions

Bonjour et bienvenue au Journal des Palaces

Vous êtes en charge des relations presse ?
Cliquez ici

Vous êtes candidat ?
Consultez nos questions réponses ici !

Vous êtes recruteur ?
Consultez nos questions réponses ici !