Le Journal des Palaces

< Actualité précédente Actualité suivante >

INTERVIEW : SONJA VODUSEK, DIRECTRICE GÉNÉRALE THE PENINSULA LONDON (Royaume-Uni)

Forte d'une expérience de plus de 30 ans dans l'hôtellerie de luxe, Sonja Vodusek a récemment pris la direction du nouvel hôtel The Peninsula London, près de Hyde Park.

INTERVIEW : SONJA VODUSEK, DIRECTRICE GÉNÉRALE THE PENINSULA LONDON (Royaume-Uni)

Forte d'une expérience de plus de 30 ans dans l'hôtellerie de luxe, Sonja Vodusek a récemment pris la direction du nouvel hôtel The Peninsula London, près de Hyde Park.

Catégorie : Europe - Royaume-Uni - Interviews et portraits - - Interviews
Interview réalisé par Sonia Taourghi le 17-11-2023


L'engagement de Sonja dans les hôtels The Peninsula a commencé il y a près de 15 ans, lorsqu'elle est devenue directrice de l'hôtel The Peninsula New York. Elle a ensuite pris la direction de The Peninsula Manille, puis The Peninsula Tokyo en 2015.

Une telle expérience een management au sein du groupe The Peninsula l'a amenée à être récemment nommée directrice générale de The Peninsula London.

Selon ses propres termes, Sonja Vordusek s'attache à « construire un esprit d'équipe fort et s'efforce d'établir des relations solides avec les parties prenantes qui se soutiennent mutuellement, encourageant l'innovation et la collaboration. Tout cela se traduit au final par la loyauté et la défense des intérêts des clients. » Une loyauté qui transparaît dans son long parcours au sein de The Peninsula Hotels, ainsi que dans les 13 années qu'elle a passé à développer son expertise à différents postes au sein de Four Seasons Hotels and Resorts jusqu'en 2010.

« Passionnée et engagée dans le mentorat de la prochaine génération de dirigeants pour les guider et les préparer à affronter les hauts et les bas des cycles économiques et des situations de crise », Sonja Vorusek répond aux questions du Journal des Palaces. L'occasion de partager sa vision personnelle de l'industrie et d'échanger avec la nouvelle génération qu'elle a à cœur d'aider à se construire.

Qu'est-ce qui vous a attiré dans l'hôtellerie de luxe ?

À l'origine, je devais rejoindre l'entreprise familiale en Australie, mais une publicité pour l'école internationale d'hôtellerie des Blue Mountains a attiré mon attention, et ce fut le début d'une carrière incroyable. J'étais enthousiasmée par l'idée de voyager, par la possibilité d'affiner mes compétences dans des contextes culturels différents et par la liberté de tracer ma propre voie. De plus, l'idée de travailler dans certains des plus beaux hôtels du monde m'attirait énormément.

Votre carrière s'est principalement déroulée dans le domaine de l'entretien ménager. Quelles qualités pensez-vous avoir développées et qui font de vous la Directrice Générale que vous êtes aujourd'hui ?

Ma carrière a débuté dans le domaine de l'entretien, ce qui m'a permis d'acquérir les bases nécessaires pour comprendre l'expérience des clients à partir de la base. Cela m'a permis d'ouvrir et de diriger certains des hôtels les plus remarquables du monde. Les qualités les plus précieuses que j'ai développées dans le domaine de l'entretien ménager ont été le souci du détail et l'apprentissage du travail en équipe.

Vous faites partie de la famille The Peninsula depuis près de 10 ans maintenant. Qu'est-ce qui fait que vous restez passionnée par la marque ?

The Peninsula a une approche unique de l'hôtellerie, car nous sommes une entreprise familiale qui appartient à la même famille depuis quatre générations. Pour moi, cela signifie que nous pensons à long terme. Qu'il s'agisse d'investir dans la créativité et la qualité de nos produits hôteliers ou de travailler avec notre personnel fidèle pour offrir un service Peninsula exceptionnel. Cette valeur fondamentale de longévité est au cœur de tout ce que nous faisons.

Entre Four Seasons et The Peninsula, vous avez acquis de l'expérience dans plus de sept pays. Avez-vous remarqué une différence dans votre approche des rôles et/ou de vos collègues ?

Outre l'agilité et la capacité d'adaptation à des environnements en évolution rapide, les deux qualités que je considère comme importantes sont l'intelligence émotionnelle (EQ) et l'intelligence culturelle (CQ). Tous deux sont des atouts extrêmement précieux dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration, où l'on peut être amené à travailler dans des régions du monde totalement différentes. Il est essentiel de comprendre et de respecter les différentes nuances culturelles dans la gestion d'un établissement.

Avec une offre hôtelière de luxe aussi importante à Londres, quels sont vos objectifs pour le Peninsula London ?

Mon principal objectif pour The Peninsula London est de construire un hôtel pour les générations à venir, que ce soit pour les clients qui y séjournent et créent des souvenirs pour des générations, ou pour le personnel qui y fait une carrière durable pour l'avenir.

Quelle est votre clientèle cible ?

Nos portes sont ouvertes à tous nos clients internationaux ainsi qu'aux visiteurs locaux. En règle générale, nos principaux clients viennent des États-Unis et d'Asie, car la majorité de nos hôtels se trouvent dans ces régions et la notoriété de la marque est donc élevée. Cependant, depuis l'ouverture de notre collection "européenne" à Paris, Istanbul et maintenant Londres, nous constatons une plus grande notoriété sur les principaux marchés européens, notamment la France, l'Espagne, l'Italie et l'Allemagne. Depuis l'ouverture de The Peninsula London, nous avons accueilli de vieux amis dans l'hospitalité The Peninsula à Londres et nous sommes impatients de faire découvrir l'expérience The Peninsula à de nouveaux clients.

Vous recrutez pour différents postes. Qu'est-ce qui fait de The Peninsula London un lieu de travail enviable ?

Au Peninsula London, nous nous sommes engagés à offrir le salaire minimum vital et nous investissons considérablement dans notre personnel en lui fournissant le meilleur environnement possible pour effectuer son travail. Le service est au cœur de l'hôtellerie, c'est pourquoi la clé de notre succès est de recruter les bonnes personnes.

Selon vous, qu'est-ce qui distingue la culture de l'hôtellerie de luxe ?

La qualité, le souci du détail et le service.

Quel conseil donneriez-vous à quelqu'un qui envisage une carrière dans l'hôtellerie de luxe ?

L'hôtellerie de luxe est une question d'aptitude et d'attitude. La bonne attitude ouvre un monde d'opportunités de carrière. C'est un secteur merveilleux, même s'il est exigeant, il peut vous apporter beaucoup en termes de satisfaction professionnelle et d'appartenance à une communauté importante.

Quels sont vos plus grands défis en matière de recrutement ?

En tant qu'industrie, nous devons probablement mieux communiquer les opportunités aux jeunes et prendre en compte les changements dans leur façon d'envisager le travail. Les pratiques commerciales et la formation ont évolué pour tenir compte de l'équité salariale, de l'égalité, de l'inclusion et de l'avancement nous devons simplement nous assurer que le message est bien passé !

En savoir plus sur...




A propos de l'auteur

Amoureuse des rencontres humaines, Sonia a d’abord développé une carrière dans les médias, avant de s'installer à Londres et de se réorienter dans l’envers du décor digital. Comme une vocation, elle a repris sa plume pour partager la passion et les ambitions de l’hôtellerie de luxe.


Vous aimerez aussi lire...







< Actualité précédente Actualité suivante >




Retrouvez-nous sur Facebook Suivez-nous sur LinkedIn Suivez-nous sur Instragram Suivez-nous sur Youtube Flux RSS des actualités



Questions

Bonjour et bienvenue au Journal des Palaces

Vous êtes en charge des relations presse ?
Cliquez ici

Vous êtes candidat ?
Consultez nos questions réponses ici !

Vous êtes recruteur ?
Consultez nos questions réponses ici !