Le Journal des Palaces
Le Journal des Palaces

< Actualité précédente Actualité suivante >

MAUD MAINIL, DIRECTRICE ARTISTIQUE, MADURA : « DEVENIR UNE MARQUE DE DÉCORATION GLOBALE » (France)

Reconnu pour ses rideaux prêts à poser, Madura poursuit son évolution et entend à présent élargir son activité.

MAUD MAINIL, DIRECTRICE ARTISTIQUE, MADURA : « DEVENIR UNE MARQUE DE DÉCORATION GLOBALE » (France)

Reconnu pour ses rideaux prêts à poser, Madura poursuit son évolution et entend à présent élargir son activité.

Catégorie : Europe - France - Interviews - Produits et Fournisseurs - Fournisseurs - Interviews
Interview réalisé par Christopher Buet le 07-12-2023


Portrait Maud Mainil

Maud Mainil est la directrice artistique de Madura et accompagne la marque pour l'aider à devenir un acteur global de la décoration d'intérieur.
Crédit photo © Madura

En décoration, il n’existe pas de détail, simplement des éléments qui additionnés les uns aux autres finissent par former un tout harmonieux ou chaotique selon l’effet recherché. Si le tapis habille le sol, les rideaux ont ce rôle pour les fenêtres, tels des robes suspendues, dansant au bout de crochets et permettant d’apporter couleurs et intimité.

S’ils sont aujourd’hui devenus aussi banal qu’une table basse, les voilages sont le fruit d’un savoir-faire. Chez Madura, ce savoir-faire, cela fait cinq décennies qu’on le polit, qu’on le bichonne comme un cadeau hérité d’un temps lointain et ramené d’un long voyage. Le voyage, une notion chère à la marque fondée par Agnès et Michel Bourgeois en 1971 dont le coup de génie aura été d’inventer des rideaux « prêt à poser ».

Mais Madura ne s’est pas contenté de passer la tête par la fenêtre. L’entreprise a élargi sa palette pour proposer toute sorte de tissus afin de coller aux besoins des hôteliers et du grand public. Un développement qu’elle entend poursuivre avec l’ambition de devenir une marque globale de décoration d’intérieur. Directrice artistique, Maud Mainil a invité le Journal des Palaces à lever le voile sur l’atelier de Madura, son rapport à la matière et ses liens avec l’hôtellerie de luxe.

Journal des Palaces : Quelle la genèse de Madura et son ADN ?

Maud Mainil : Madura a été créée par Agnès et Michel Bourgeois. En 1970, ils commencent à rapporter des produits de leurs voyages en Inde, Afghanistan, Iran, Turquie, etc. Puis rapidement, ils se concentrent sur la décoration et ouvrent leur première boutique en 1972 rue Monge où ils vendent de grands panneaux de tissus « les maduras » multiusage : jeté de canapé, couvre-lit, nappe, tenture murale, rideau…

L’idée du rideau « prêt à poser » qui va vraiment propulser la marque vient dans un second temps, dans les années 80 quand. Ne trouvant pas de rideaux en grande largeur, ils se rendent compte de la complexité de faire appel à une couturière ou un tapissier. Ils lancent donc leur collection de rideaux déjà confectionnés en grandes largeurs, en grandes hauteurs, qui vont contribuer à la success story de la marque.

L’ADN de la marque est depuis toujours associé au voyage, à ces tissus importés du bout du monde, à ses savoir-faire uniques, mais aussi à un souci de praticité et d’accessibilité. Aujourd’hui encore, nous sommes attachés à proposer des collections de produits de luxe accessible, bénéficiant des matières et des détails les plus soignés au bon prix.

Quelle est votre vision du luxe ? En quoi vos produits participe-t-il au caractère luxueux de l'espace ?

Pour nous, le luxe, c’est la possibilité de s’offrir un produit de qualité où, la matière, les finitions, les motifs et les coloris ont été pensés avec soin. Le luxe c’est aussi la durabilité. Tous nos produits sont élaborés en suivant ce leitmotiv. Nous avons à cœur de concevoir des pièces intemporelles dans des étoffes aux beaux tombés, avec des tissages, des ennoblissements et des détails particuliers qui vont sublimer un intérieur.

Quelles sont vos sources d’inspirations pour vos créations ?

Tout est source d’inspiration ! Une matière, une couleur, un voyage, une expo, la mode, une discussion…. Nous puisons et emmagasinons les énergies, les ressentis, tout nous nourrit et nous n’excluons rien. Souvent c’est l’accumulation de petites choses anodines qui sont à l’origine d’une thématique ou d’un motif. Notre méthode, c’est de compiler, d’observer puis de synthétiser l’ensemble en une collection.

Après un demi-siècle d’existence, quels sont les ingrédients secrets pour rester toujours à la pointe et se renouveler perpétuellement ?

Sûrement une bonne dose de clairvoyance, d’agilité et d’audace ! C’est en osant et en bousculant les certitudes qu’on se réinvente. Nous testons et ajoutons de nouvelles catégories de produits tel le mobilier. Nous ne cessons d’enrichir nos gammes pour créer un lifestyle complet, devenir une marque de décoration globale et plus seulement de rideaux. C’est cet objectif qui nous pousse à ne pas rester sur nos acquis.

Vous arrive-t-il de nouer des partenariats avec des créateurs extérieurs pour dessiner certaines de vos collections ? Si oui, avec qui et que vous apportent ces collaborations ?

Nous avons, par exemple, collaboré il y a quelques années avec Paul&Joe, ou plus récemment avec une artiste peintre, Filipa Edghill, ou encore le cabinet d’architecte GCG.
À chaque fois, ces univers très différents nous apportent un point de vue nouveau sur notre métier. Ce sont des rencontres très riches où chacun suggère à l’autre des idées. Madura a son savoir-faire textile et nos partenaires ont des partis pris et des histoires différentes à raconter. L’alliance des deux crée des collections assez singulières et impactantes.

Quelles sont les exigences des hôtels de luxe avec lesquels vous collaborez ? Comment ont-elles évolué au fil des années ?

Les clients qui séjournent à l’hôtel, quelle que soit la catégorie, sont à la recherche d’une expérience. Cette exigence challenge les directeurs d’établissements et les décorateurs dans la création de lieux uniques qui sortent des standards. Madura propose un accompagnement et un service clé en main avec des produits qui permettent des assemblages harmonieux et haut de gamme. Au-delà des produits, notre clients hôteliers souhaitent un service de prise de mesure, de fourniture et pose de tringles et de personnalisation de nos rideaux.
Les normes auxquelles sont assujettis les hôtels, type tissus répondant aux normes anti-feu, nous ont poussés à élargir notre offre de matières techniques tout en assurant une synergie avec nos produits déco (coussins, bouts de lit, plaids).

Avec quels établissements prestigieux collaborez-vous ?

Nous comptons parmi nos clients des groupes tels que Revivo, Le Lutetia et MGallery. Mais également des marques comme Le Bon Marché, Eres, Chanel et Louis Vuitton.

Quelle est la création la plus incroyable que vous ayez effectuée ?

Le service Pro de Madura travaille toujours sur plusieurs projets d’hôtellerie. Un des projets le plus atypique sur lequel nous avons eu la chance de travailler est le Château de Fiac du groupe Revivo. Un château près de Toulouse entièrement rénové et décoré par les soins du décorateur Alexis Dupont basé à Hong Kong. 18 chambres 5* ont été aménagées avec des rideaux, voilages et linge de lit de nos collections. Afin de pouvoir correspondre parfaitement à l’ambiance et au souci du détail du décorateur, nous avons modifié tous nos rideaux en ajoutant des finitions de passementeries.

Quel rôle jouez-vous auprès de l’architecte au moment d’une rénovation ou d’une construction d’hôtel ?

Nos partenaires architectes et décorateurs nous consultent bien entendu pour nos gammes de produits reconnues pour leur qualité et leur originalité. Dès le premier contact sur le projet nous mettons en place des outils (chiffrages, grilles de mesures par chambre, planning, planches produits) afin de prendre entièrement le lot textile et leur permettre d’avancer sereinement. Nous comprenons que le temps nécessaire à la création et à l’implantation d’un concept hôtelier de grande qualité est très important et Madura est leur partenaire tout au long du projet.

Il nous arrive également de travailler directement avec les directeurs d’établissements. Dans ce cas, nous jouons également un rôle de conseil et de préconisation avec planches produits, présentation d’échantillons et essayages en chambre.

En cinq décennies, qu’a appris Madura dans le travail en synergie avec un établissement ? En quoi cette expérience est devenue un atout ?

Le service Pro de Madura a créé une offre 360 qui répond à la réalité et aux besoins des architectes et des directeurs d’établissement. Nous avons créé un maillage avec des partenaires complémentaires tels que confection, retouches, fourniture et pose de tringles.

Nous pouvons également répondre sur le sujet très actuel des engagements RSE des grands groupes et nous pouvons maintenant proposer de la confection « made in France ».

Comment avez-vous vu évoluer les tendances au fil des décennies et quelles sont celles du moment ?

Plutôt que les tendances, couleurs et motifs, qui évoluent effectivement à chaque saison, nous avons vraiment vu une mutation dans les modes de consommations. Le temps du consumérisme à outrance est révolu. Maintenant, les consommateurs ont compris que les ressources ne sont pas infinies et nous nous sommes adaptés pour que nos produits soient plus pérennes encore. C’est très exactement pour cette raison que nous avons progressivement augmenté nos grades de qualité tant dans l’aspect technique que dans le choix de matières de plus en plus naturelles telles que le lin, le coton ou la laine.

Vous apportez un soin particulier aux designs de vos produits, à leur texture. Comment effectuez-vous le choix de vos matériaux ?

Nous avons la chance de travailler avec des artisans du monde entier. Nous échangeons avec eux, sur nos envies et nos besoins, ils nous proposent des échantillons qu’ensuite nous adaptons ensemble pour obtenir l’effet souhaité avec le meilleur rapport qualité prix. Puis le studio Madura va imaginer des dessins, des broderies, des finitions et des palettes de coloris pour parfaire ce travail extrêmement collaboratif.

Quels sont vos prochains projets en France et à l’étranger ? Quelles nouvelles collections envisagez-vous ? Quels objectifs en termes de marchés ?

Le marché de l’hôtellerie en France est en plein essor avec des évènements prestigieux tels que la Coupe du Monde de Rugby et surtout les Jeux olympiques de Paris 2024. Nous avons également identifié des régions en France qui deviennent très en demande. Il ne faut pas négliger le renouvellement et rénovation du parc hôtelier qui se fait en moyenne tous les sept ans. Les marchés tels que la Belgique, l’Italie, l’Espagne et le Royaume-Uni représentent de très belles opportunités.

A propos de l'auteur

Journaliste aux multiples atouts et voyageur curieux, Christopher a une grande appétence pour les établissements au raffinement soigné, où s’accordent gastronomie de caractère, service impeccable et élégance sincère. Une plume discrète et gourmande au service d’une certaine idée du luxe.


Vous aimerez aussi lire...







< Actualité précédente Actualité suivante >




Retrouvez-nous sur Facebook Suivez-nous sur LinkedIn Suivez-nous sur Instragram Suivez-nous sur Youtube Flux RSS des actualités



Questions

Bonjour et bienvenue au Journal des Palaces

Vous êtes en charge des relations presse ?
Cliquez ici

Vous êtes candidat ?
Consultez nos questions réponses ici !

Vous êtes recruteur ?
Consultez nos questions réponses ici !