Le Journal des Palaces
Le Journal des Palaces

< Actualité précédente Actualité suivante >

LES HÔTELS INTERCONTINENTAL DE POLYNÉSIE À LA POINTE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE (Polynésie française)

Le groupe Pacific Beachcomber affirme plus que jamais son engagement aux valeurs de la responsabilité sociale d’entreprise (RSE).

LES HÔTELS INTERCONTINENTAL DE POLYNÉSIE À LA POINTE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE (Polynésie française)

Le groupe Pacific Beachcomber affirme plus que jamais son engagement aux valeurs de la responsabilité sociale d’entreprise (RSE).

Catégorie : Asie Pacifique - Polynésie française - Économie du secteur - Développement durable
Ceci est un communiqué de presse sélectionné par notre comité éditorial et mis en ligne gratuitement le 03-02-2021


Malgré une année 2020 marquée par la crise de la covid-19, le groupe continue sa progression en matière de développement durable avec pour objectif d’être une référence dans le domaine en Polynésie française et dans le monde.L’homme qui mène à bien cette mission « RSE » est Alban Perret, ancien coordinateur en développement durable de l’hôtel The Brando à Tetiaroa. Il déploie depuis 2019 dans les hôtels du groupe cette politique responsable qui se base sur 3 piliers :
  • Diminuer l’emprunte carbone
  • Soutenir le patrimoine culturel et préserver la biodiversité
  • Renforcer nos liens avec notre communauté
Ces 3 thématiques constituent l’Adn de la démarche qui se décline dans les 7 hôtels du groupe. Elle amène entre-autre à supprimer les plastiques à usage unique, diminuer la consommation d’énergie, sensibiliser les clients à la faune et flore locale, promouvoir les producteurs locaux, ou encore établir des partenariats avec les acteurs du développement durable du territoire.

Pour Alban Perret « Cette démarche est la figure de proue de l’entreprise et passe par l’engagement de tous les secteurs de nos hôtels ». Pacific Beachcomber est ainsi le premier groupe dans le tourisme à ouvrir un poste de manager en développement durable en Polynésie française, traduisant une démarche pionnière et novatrice.

Alban coordonne la démarche et travaille en étroite collaboration avec un comité stratégique composé de dirigeants et de consultants internationaux et un comité technique, réparti au sein des hôtels, qui veille au déploiement opérationnel.

LES ACTIONS MENÉES DANS LES HÔTELS INTERCONTINENTAL 1/ REDUCTION DE L’EMPREINTE CARBONE

A- Mesurer nos performances

Dans chaque hôtel, et dans le cadre du label "green engage" de la chaine InterContinental, a été mis en place un suivi des données de performances environnementales (eau/énergie/déchets) avec, pour objectif, la maitrise énergetique (led, climatisation, gestion des consommations, bonnes pratiques...).

De plus, depuis janvier 2021, le groupe s’est muni d’une nouvelle plateforme : « greenview ». Cet outil de pilotage RSE permet de regrouper, en plus des données environnementales, des données sociales comme les donations et les projets de partenariats, des objectifs RSE et les méthodes pour les atteindre.

Tous ces indicateurs sont reliés aux objectifs du développement durable des Nations-Unies (ODD) qui permettront de communiquer notre démarche à l’international. Aussi, un certain nombre d’audit internes vont pouvoir se déployer sur des sujets RSE grâce à greenview, qui fournit des tableaux de bord de suivi de progression. De nouvelles méthodes de reporting groupe vont voir le jour grâce à ce nouvel outil.

B- Réduire nos déchets

Depuis 2019, de nombreux efforts ont été déployés pour réduire le volume de déchets générés par les hôtels InterContinental. Les échantillons proposant savon et shampooing dans les chambres des hôtels ont été remplacés par des contenants plus grands et réutilisables. Ce changement a permis de réduire les déchets de 3,5 tonnes ! Et désormais, les produits utilises dans ces distributeurs sont naturels et biodégradables, certifies du label cosmos par ecocert fin 2019.

Les pailles en plastique ont aussi été progressivement remplacées par des pailles en pate crue. De même les doggy-bags en plastique sont remplacés par des boites en carton. D’ici 2022, le groupe a pour objectif de bannir tous les plastiques à usage unique. Cela passe notamment par un projet de station d’embouteillement qui verra le jour à l’InterContinental Thalasso Bora Bora en 2021, permettant de remplacer les bouteilles d’eau minérale plastique par des bouteilles d’eau traitée sur site et conditionnée dans des bouteilles en verre réutilisables.

2/ SOUTIEN DU PATRIMOINE CULTUREL ET PRESERVATION DE LA BIODIVERSITE

A- Patrimoine Culturel

Les hôtels InterContinental mettent en lumière la culture polynésienne au travers de l’architecture des installations, des uniformes, de la langue tahitienne ou des shows polynésiens qui présentent danses et chants traditionnels. Aussi, l’InterContinental Tahiti organise 3 fois par an des conférences Tedx gratuites accessibles à tous sur des thèmes culturels. La place est faite aux créateurs locaux dans les boutiques des hôtels ou au travers de stands éphémères.

B- Biodiversité

Des potagers ont été créés dans tous les hôtels afin de mettre en avant les produits locaux et de promouvoir un approvisionnement de fruits et légumes en circuit court qui permet de participer à la réduction de l’empreinte environnementale du groupe.

A l’InterContinental Thalasso, un projet de permaculture est prévu au cours de l’année 2021, pour produire des fruits et légumes destiné au restaurant gastronomique, le Corail. Des ruches permettent aussi une production auto-suffisante de miel.

Des Green Tours, ou sentiers botaniques sont en place dans nos hôtels et sensibilisent nos clients à la flore locale. De plus, des lagoonariums et des espaces dédiés à l’observations des espèces de Polynésie sont présents dans les 3 hôtels.

3/ RENFORCEMENT DE NOS LIENS AVEC LA COMMUNAUTE

A- La Collectivité Locale

Le groupe renforce ses liens avec la société civile par des partenariats dans les domaines culturels (TED) ou environnemental (Criobe et ReefCheck pour les coraux, association Manu pour les oiseaux, Nana Sac Plastique pour les déchets…) et notamment Te Mana O Te Moana, association partenaire, dont Richard Bailey est Président (90.000 enfants accueillis en programmes éducatifs sur la protection de l’environnement et 500 tortues marines malades accueillies et soignées).

De nouveaux partenariats sont prévus pour 2021, notamment avec le Club EPER, (Entreprises Polynésiennes Eco-Responsables).

B- Les Employés

La démarche du groupe hôtelier passe aussi par la participation à des événements impliquant les salariés des hôtels mais aussi ses clients : World Clean Up Day, Journée mondiale sans sacs plastique, Earth Day, Earth Hour...

Les salariés du groupe sont également sensibilisés au développement durable par la création de « Green Teams » qui comprennent des formations, des consultations, des débats…

Le but est de faire adhérer l’ensemble des employés à l’objectif environnemental afin de fédérer les équipes et harmoniser les pratiques pour les rendre cohérentes et efficaces. Ainsi, dans chaque établissement, il s’agit de déterminer des objectifs et de partager les meilleures pratiques de travail.

En savoir plus sur...




Vous aimerez aussi lire...







< Actualité précédente Actualité suivante >



Retrouvez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur LinkedIn Suivez-nous sur Instragram Suivez-nous sur Youtube Flux RSS des actualités



Questions

Bonjour et bienvenue au Journal des Palaces

Vous êtes en charge des relations presse ?
Cliquez ici

Vous êtes candidat ?
Consultez nos questions réponses ici !

Vous êtes recruteur ?
Consultez nos questions réponses ici !