Le Journal des Palaces

< Actualité précédente Actualité suivante >

INTERVIEW – NICOLAS DE GOLS, DIRECTEUR GÉNÉRAL DU ROYAL MONCEAU - RAFFLES PARIS : « LE PROCESSUS DE RECRUTEMENT ET DU SUIVI DES PREMIÈRES SEMAINES EST DÉTERMINANT DANS LE SUCCÈS ET LE DÉBUT DE CARRIÈRE DE NOS COLLABORATEURS AU SEIN DU GROUPE » (France)

Plus jeune directeur général de palace en France, Nicolas De Gols, âgé de 39 ans, a officiellement pris ses fonctions en début de mois au Royal Monceau – Raffles Paris. Conscient que l’hôtellerie de luxe amorce un nouveau virage, il incite la nouvelle génération du secteur à croire en son destin et à ne pas hésiter à le forcer pour atteindre ses objectifs

INTERVIEW – NICOLAS DE GOLS, DIRECTEUR GÉNÉRAL DU ROYAL MONCEAU - RAFFLES PARIS : « LE PROCESSUS DE RECRUTEMENT ET DU SUIVI DES PREMIÈRES SEMAINES EST DÉTERMINANT DANS LE SUCCÈS ET LE DÉBUT DE CARRIÈRE DE NOS COLLABORATEURS AU SEIN DU GROUPE » (France)

Plus jeune directeur général de palace en France, Nicolas De Gols, âgé de 39 ans, a officiellement pris ses fonctions en début de mois au Royal Monceau – Raffles Paris. Conscient que l’hôtellerie de luxe amorce un nouveau virage, il incite la nouvelle génération du secteur à croire en son destin et à ne pas hésiter à le forcer pour atteindre ses objectifs

Catégorie : Europe - France - Carrières - Interviews et portraits - Nominations - Interviews
Interview réalisé par Guillaume Chollier le 27-12-2022


Issu d’une famille de restaurateurs bruxellois, Nicolas De Gols a rapidement pris goût au contact de la clientèle. Habité de cette passion naissante, il décroche un bac professionnel au lycée professionnel de Menton, puis un BTS à Nice.

C’est, à la Voile d’Or, à Saint-Jean-Cap-Ferrat, qu’il débute sa carrière professionnelle en 2000 en tant que commis, avant de gagner le Royal Riviera, toujours dans la commune des Alpes-Maritimes, comme assistant du directeur de la restauration.

En 2008, Nicolas De Gols ouvre son restaurant à Nice, mais il est bientôt sollicité par une responsable des ventes du Four Seasons George V, séduite par sa personnalité et la qualité qui émane de son établissement, afin d’intégrer, en 2011, le célèbre palace parisien, tout d’abord au poste d’assistant manager de la célèbre galerie de cet hôtel du Triangle d’or de la capitale, avant d’être promu directeur adjoint des banquets.

De 2013 à 2018, il occupe divers postes de restauration au Four Seasons à Beverly Hills, puis au Four Seasons à Seattle, avant de faire son retour en France, dans l’établissement parisien du groupe, puis de superviser les opérations de restauration pour le portefeuille de luxe d’Accor Europe comptant 50 hôtels, pour lesquels il a développé de nouveaux concepts F&B et supervisé une dizaine d’ouvertures.

C’est en juin dernier que Nicolas De Gols endosse le rôle de directeur général du Royal Monceau – Raffles Paris. Fort de cette riche expérience, il a partagé avec le Journal des Palaces sa vision de l’hôtellerie de luxe et la façon dont il entend faire face aux problèmes de recrutement que traverse le secteur.

Journal des Palaces : Quel est votre parcours ?
Nicolas De Gols : J’ai débuté ma carrière professionnelle en, 2011 au sein du groupe Four Seasons Hotels & Resorts, où j’ai occupé successivement le poste directeur adjoint de la restauration à Beverly Hills, directeur de la restauration à Seattle, pour ensuite rejoindre Paris en 2018. Après avoir dirigé la restauration du Four Seasons George V Paris, qui compte trois restaurants étoilés par le Guide Michelin, j’ai rejoint le groupe Raffles, qui m’a confié son palace parisien. Tout d’abord, comme directeur général par intérim entre juin et décembre. Puis, de manière officielle depuis le 1er décembre.

Quelle est votre définition de l’hôtellerie de luxe ?
Selon moi, l’hôtellerie de luxe se définit comme un lieu au sein duquel se conjuguent émotion, service d'exception et l'attention au moindre détail.

Comment vous est venue votre passion pour votre profession ?
Ma famille qui a toujours évolué dans l'univers de la restauration. Étant plus jeune, je voyais le restaurant comme un lieu de rendez-vous, où les habitués créent une atmosphère familiale, au sein desquels une énergie particulière se dégage, un terrain sur lequel nos sens étaient constamment en éveil. C’était une évidence pour moi de travailler dans ce domaine passionnant. Ensuite, ma curiosité m'a poussé à me diriger vers l'hôtellerie de luxe.

Selon vous, quels sont les principaux défis et opportunités auxquels fait face le secteur de l'hôtellerie de luxe ?
L'hôtellerie souffre d'un manque de personnel dans tous les secteurs d'activité, même si nous observons une nette amélioration sur les derniers mois. Il y a quelques années, une expertise convenait. De nos jours, cela ne suffit plus : les nouveaux talents qui intègrent l'hôtellerie de luxe doivent être qualifiés, motivés, inspirés… et inspirants ! Car le luxe émotionnel est plus que jamais une priorité dans nos métiers.

Pourquoi avoir accepté ce poste de directeur général au Royal Monceau Raffles Paris ?
Je possédais l'envie de gérer l'hôtel dans sa globalité. J’étais également impatient de retourner dans les opérations au sein d'un palace parisien. J’étais habité d’une grande détermination à guider les équipes vers l'excellence.

Pouvez-vous nous décrire les atouts de ce palace parisien ?
Le Royal Monceau – Raffles Paris est, à mes yeux, le plus parisien et contemporain des Palaces. Il est artistique, avec notamment Julie Eugène, notre Art Concierge, élégant et surtout toujours plein de surprises !

Quels objectifs vous ont été fixés lors de votre nomination ?
L’objectif est de faire rayonner l'hôtel à l'international, par son excellence en termes de produit, de service et d'innovation.

Comment se présente la fin de l’année en termes d’activité pour l’hôtel ?
La fin de l'année est un moment d'activité intense, aussi bien dans nos différents restaurants et bar, que notre Spa. C’est l'occasion d'acheter des cadeaux uniques dans notre librairie des Arts (ou la boutique en ligne), mais aussi le moment idéal pour profiter de nos chambres et suites, en admirant le feu d’artifice avec vue sur l’arc de triomphe pour célébrer la nouvelle année.

Quelle est votre stratégie de recrutement ?
Cette période post-covid nous a conduits à être plus innovants, créatifs et toujours plus inspirants. Nous avons organisé des journées de recrutement sans CV, le but étant de miser plutôt sur des émotions véhiculées par une personnalité plutôt que sur une expérience écrite. Nous avons également essayé d’autres formats, moins formels, tels que des événements de recrutement dans nos prestigieuses suites, afin que nos futurs collaborateurs puissent être mieux accueillis et placés en immersion. Nous souhaitons continuer dans cette dynamique suite aux résultats positifs engendrés par cette créativité dans le recrutement.

Quels avantages proposez-vous à vos collaborateurs afin de les fidéliser ? Qu’avez-vous mis récemment en place et dont vous êtes le plus fier ?
En 2022, il y a eu des primes exceptionnelles pour nos 400 collaborateurs, de nombreuses promotions et augmentations en parallèle de la mise en place d'un plan de carrière défini avec chacun d’entre eux. Par ailleurs, plusieurs semaines de formation et de coaching ont été proposées à l’ensemble de nos talents. Des événements d’émotion pour nos collaborateurs et leurs proches ont par ailleurs été organisés, tels que le Noël des enfants, les journées bien-être, etc.

J’ai commencé à consolider, développer et fidéliser une équipe prête à relever les challenges de 2023, délivrer le meilleur service palace et imaginer des moments d’émotions exceptionnels pour nos clients.

Comment se déroule l’intégration des nouveaux collaborateurs au sein de l’établissement ?
Le processus de recrutement et du suivi des premières semaines est déterminant dans le succès et le début de carrière de nos collaborateurs dans le groupe. Ils doivent se sentir complètement intégrés. Ils commencent donc par trois jours et demi de formation, afin de s’approprier la marque Raffles, puis ils finissent leur première semaine par une immersion dans les différents services (cross training) pour connaître immédiatement l’ensemble des collaborateurs et comprendre le fonctionnement de leur service. Tout au long de leur intégration, les nouveaux collaborateurs sont épaulés par un Référent de formation.

Selon vous, les talents qui vous rejoignent possèdent-ils un « bagage pratique » suffisant ou sont-ils encore trop dans la théorie qui leur a été enseignée ?
Je dirais un peu des deux, mais ce que l'on recherche aujourd’hui chez un collaborateur, c'est cette qualité émotionnelle qui va transformer l'expérience d'un client en un moment inoubliable, presque hors du temps.

Aujourd'hui, pourquoi travailler dans l'hôtellerie de luxe ?
Car c’est un univers passionnant qui donne la possibilité de construire de belles carrières, de voyager à travers le monde, d'évoluer dans un univers magique, dans lequel de nombreux métiers se retrouvent. C’est aussi un secteur en pleine expansion, qui ne cesse de se réinventer et qui, de ce fait, propose un large panel d’opportunités.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui souhaite évoluer dans le secteur de l’hôtellerie restauration de luxe ?
Il me semble indispensable d’être curieux, motivé et passionné. Il ne faut pas craindre de faire des erreurs et de prendre le chemin le plus compliqué, tout en se remettant constamment en question.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui souhaite intégrer les équipes du Royal Monceau - Raffles Paris ?
Il doit provoquer le destin, montrer sa personnalité et suivre son instinct.

En savoir plus sur...


A propos de l'auteur

Journaliste depuis 20 ans, Guillaume est un inconditionnel des lieux exclusifs où se mêlent confort, qualité de service et gastronomie. Le tout, teinté d’une simplicité et de sourire qui sont l’apanage du luxe ultime.

Lire les articles de cet auteur


Vous aimerez aussi lire...







< Actualité précédente Actualité suivante >




Retrouvez-nous sur Facebook Suivez-nous sur LinkedIn Suivez-nous sur Instragram Suivez-nous sur Youtube Flux RSS des actualités



Questions

Bonjour et bienvenue au Journal des Palaces

Vous êtes en charge des relations presse ?
Cliquez ici

Vous êtes candidat ?
Consultez nos questions réponses ici !

Vous êtes recruteur ?
Consultez nos questions réponses ici !