Le Journal des Palaces
Le Journal des Palaces

< Actualité précédente Actualité suivante >

LA LISTE RÉVÈLE SON PREMIER TOP 1000 DES MEILLEURS RESTAURANTS DU MONDE POST-COVID DONT GUY SAVOY CONSERVE LA PREMIÈRE PLACE

La nouvelle promotion des prix spéciaux 2022 met en lumière la diversité des talents qui construisent la gastronomie mondiale de demain.

LA LISTE RÉVÈLE SON PREMIER TOP 1000 DES MEILLEURS RESTAURANTS DU MONDE POST-COVID DONT GUY SAVOY CONSERVE LA PREMIÈRE PLACE

La nouvelle promotion des prix spéciaux 2022 met en lumière la diversité des talents qui construisent la gastronomie mondiale de demain.

Catégorie : Monde - Évènements - Récompenses, remises de prix, concours
Ceci est un communiqué de presse sélectionné par notre comité éditorial et mis en ligne gratuitement le 29-11-2021


- Pour la cinquième fois, Guy Savoy continue de faire l’unanimité et est de nouveau sacré meilleur restaurant du monde

- Le classement montre cependant de forts challengers ex-aequo :
au second rang, trois restaurants français dont la Vague d’Or d’Arnaud Donckele, l’Arpège d’Alain Passard et l’Auberge du Vieux Puits de Gilles Goujon,
le restaurant espagnol Martin Berasategui (1er restaurant en Espagne),
le Restaurant de l’Hôtel de Ville à Crissier tenu par Franck Giovannini,
le Bernardin à New York d’Éric Ripert (1er restaurant aux États-Unis,
la Schwarzwaldstube de Baiersbronn en Allemagne (1er restaurant en Allemagne) et
Frantzén à Stockholm de Björn Frantzén (1er restaurant de Suéde).

- Les Scandinaves font une percée remarquée :
le chef suédois Björn Frantzén ancre deux restaurants, Frantzen
mais aussi son plus récent Zen à Singapour (1er restaurant à Singapour) au rang 6 ;
Geranium et Noma se positionnent aux rangs 7 et 8.

- Quatre femmes chefs s’installent dans le Top 35 avec la remarquable progression de
Clare Smyth, avec Core by Clare Smyth à Londres (1er restaurant en Angleterre),
les deux françaises Dominique Crenn, Atelier Crenn à San Francisco,
ainsi qu’Anne-Sophie Pic, Restaurant Pic à Valence, et
enfin l’italienne Nadia Santini, Dal Pescatore

- Le Japon concentre le plus de restaurants dans ce Top 1000 avec 143 restaurants,
suivi par la Chine avec 139 restaurants,
les États-Unis avec 111 restaurants et
la France avec 109 restaurants.

- Da Vittorio et La Calandre sont les 1ers restaurants ex-aequo en Italie;
Sushi Saito est le 1er restaurant au Japon ;
Hof van Cleve et t’Zilte sont les 1ers restaurants ex-aequo en Belgique ;
Quintonil et Dulce Patria sont les 1ers restaurants au Mexique ;
The Capital at the Beijing Hong Kong Jockey Club est le 1er restaurant en Chine ;
La Yeon The Shilla est le 1er restaurant coréen.

- En France, les Prix Spéciaux mettent à l’honneur Diego Alary,
Prix de l’innovation digitale, les Nouveaux talents de l’année Florent Pietravalle et Mélanie Serre,
le groupe Alain Ducasse, Prix de l’innovation,
la Maison Aribert, Prix de la responsabilité éthique et environnementale,
Daniel et Denise, Prix de l’authenticité et de l’artisanat ainsi que la ville de Marseille comme Nouvelle destination gastronomique et Plénitude, Ouverture de l’année.

-Sur les 30 lauréats des Prix Spéciaux, de nouvelles personnalités font bouger la gastronomie internationale :
João Rodriguez et son projet Materia au Portugal, Prix du changement pour l’inclusion et la diversité,
Boragó au Chili, Prix de la responsabilité éthique et environnementale,
le restaurant danois Ark, Prix de l’innovation.

Le nouveau classement La Liste des 1000 meilleurs restaurants du monde – Top 1000 – est le premier classement post-Covid et le 6ème depuis la création de La Liste en 2015 par son Président actuel, Philippe Faure.

Il reflète tout d’abord l’impact qu’a eu la pandémie sur le secteur de la restauration avec de nombreuses fermetures et changements de concepts de restauration.

Mais si ce Top 1000 n’a jamais autant bougé, c’est aussi grâce à une force d’adaptation, d’innovation qui récompensent des nouveaux restaurants, des villes et des régions gastronomiques en plein essor.

« Félicitations à Guy Savoy pour la constance de son excellence et à tous les autres restaurants qui après deux années de survie et de réinvention démontrent au quotidien la dimension culturelle et sociétale de la restauration dans des pays gastronomiques historiques aussi bien qu’émergents », commente Hélène Pietrini, directrice générale de La Liste.

« Le Top 1000 des meilleurs restaurants du monde est la vitrine de notre base de données de 28 000 restaurants vivante mise à jour tout au long de l’année dans notre application. Comme le plus grand guide mondial, on y trouve les meilleurs chef(fes) mais également les générations montantes »

Avec ce nouveau palmarès 2022, La Liste souhaite s’affirmer comme la sélection gastronomique mondiale de référence et soutenir la relance du tourisme gastronomique local et international.

La Liste est disponible dans son application mobile étendue à 28 000 restaurants géolocalisés dans plus de 200 pays et disponible en 9 langues.

La Liste est désormais « embarquée » dans 1.5 millions de voitures du groupe Hyundai, ce qui porte à 3 millions les consultations mensuelles de la base de données.

« De nouveaux pays font leur apparition dans le Top 1000 portés par de jeunes (et moins jeunes) chefs en Europe de l'Est et en Afrique », ajoute Jörg Zipprick, cofondateur et rédacteur en chef de La Liste,

« La Liste est en veille permanente de ces nouvelles scènes culinaires et ces nouveaux établissements de qualité : en Afrique Kook en Angola, Meza Malonga au Rwanda, Midunu au Ghana, Nok et Itan au Nigéria ; en Europe de l’est, Mullixhiu en Albanie, Cosmos en Bulgarie, 180 degrees en Estonie, Džiaugsmas en Lituanie et UFO et Gasperov Mlyn en Slovaquie »

Aussi important que le classement, les 10 Prix Spéciaux la Liste récompensent l’engagement, l’audace, la capacité à se réinventer et porter les valeurs de la gastronomie mondiale de demain.

L’édition 2022 révèle une nouvelle sélection internationale et locale : 33 cheffes, chef(fe)s et projets issus de 22 pays, nouveaux visages symboles de la diversité du paysage culinaire international.

Parmi eux, 10 lauréats sont français, 12 sont des femmes chefs.

- Prix de la Nouvelle Destination Gastronomique, sponsorisé par Moët Hennessy :

- Après l’Afrique, c’est l’Europe de l’Est qui est mise à l’honneur : des États baltes à la Croatie, de la Slovénie à la Pologne, de nombreux restaurants qui bougent et remettent au goût du jour une cuisine fière de ses traditions et d’authenticité.

- Nouvelle destination gastronomique en France, la cité phocéenne, Marseille, a le vent en poupe ; elle est la nouvelle « food city » représentée par Alexandre Mazzia, restaurant AM par Alexandre Mazzia, et
Laëtitia Visse, La Femme du Boucher.

Prix de l’Innovation, sponsorisé par le Marché International de Rungis :le restaurant danois Ark, pionnier de la tendance « gourmet-vegan » et producteur de ses propres champignons dans sa ferme urbaine Funga à Copenhague est récompensé du prix international.

En France, le groupe Alain Ducasse innove en accéléré, se diversifiant dans le café et les glaces ou lançant des concepts de restaurant osés comme Sapid, restaurant façon réfectoire à la cuisine végétale et durable ou Le Grand Contrôle au Château de Versailles, gastronomie festin d’antan.

- Prix de l’Innovation Digitale : Diego Alary régale au quotidien ses 2.5 millions d’abonnés. Il est devenu une véritable star en étant le chef le plus suivi de Tik Tok, nouvelle plateforme de communication pour foodies.

- Prix du Changement pour l’Inclusion et la Diversité : Projet Materia est une initiative originale et personnelle du chef Joao Rodriguez du restaurant Feitoria à Lisbonne, remettant les producteurs, éleveurs et pêcheurs au cœur de l’identité de la cuisine portugaise, regroupés dans une plateforme digitale qui privilégie l’humain, le lien et l’authenticité.

- Prix de la Responsabilité Éthique et Environnementale : Borago, restaurant chilien du chef Rodolfo Guzman, littéralement connecté avec la nature. Il est un adepte intransigeant de la cueillette sauvage (« foraging ») et du microsourcing, spécialiste des ingrédients indigènes de la flore et la faune chilienne.

En France, la Maison Aribert et son chef alpin Christophe Aribert incarne un engagement écoresponsable complet et est désormais certifié « sans plastique ».

- Prix de la Solidarité : Universo Santi, du nom du regretté Santi Santamaria, est un restaurant-école espagnol pas comme les autres où de jeunes handicapés apprennent la cuisine et les métiers de la restauration.

- Prix de l’Authenticité et de l’Artisanat, sponsorisé par la Banque Transatlantique :
La Yean (Séoul, Corée du sud),
Owamni (USA),
Bozar (Bruxelles, Belgique),
Mpoukadoura (Grèce) et
le français Daniel et Denise du chef Joseph Viola (Lyon, France)

- Ouvertures de l’Année, sponsorisées par Skoda :
Plénitude (Paris, France),
Artest Chef’s Table (Moscou, Russie),
Sézanne (Tokyo, Japon),
Fi’lia (Dubaï, EAU),
Tantris DNA (Munich, Allemagne),
Mux (Mexico, Mexique)

- Nouveaux Talents de l’Année, sponsorisé par Moët-Hennessy :
Mélanie Serre (Le Louis Vins, Paris, France),
Florent Pietravalle (La Mirande, Avignon, France),
Michael Adé Elégbèdé (Itàn, Lagos, Nigeria),
Dalad Kambhu (Kin Dee, Berlin, Allemagne),
Loma McNee (Cail Bruich, Ecosse, Angleterre),
Kevin Uy (Philippines)

- Tables à Explorer :
La Calypso (Carnac, France),
Farmlore (Inde), HIaikai (Nouvelle Zélande),
The Lost Kitchen (Maine, États-Unis),
Fresh in the Garden (Soneva Fushi, Maldives),
Güeyu Mar (Espagne),
Enoteca La Soste del Rossillino (Italie).

Les prix seront remis aux chefs lauréats lors de la cérémonie annuelle présentée par Stéphane Rotenberg, présentateur Top Chef, lundi 29 novembre prochain au Quai d’Orsay à Paris.

De nombreux chefs orchestreront une partition culinaire unique.

Le cocktail mettra en scène les cuisines coréenne réalisée par Seong Il Kim chef de La Yeon et Alex Lim chef de Continental (Hôtel Shilla à Séoul), chinoise coordonnée par Marc Wan, chef du restaurant Le Président, et marocaine coordonnée par Lahcen Hafid du Ritz Paris ; pour la partie française, chefs de légende et cheffes de caractère s’accorderont avec d’un côté Amaury Bouhours, Dominique Lory et Jean-Philippe Blondet, les trois chefs des restaurants éponymes d’Alain Ducasse, Guy Savoy et de l’autre les cheffes Laëtitia Visse, La Femme du Boucher, et Marie-Victorine Manoa aux commandes des Lyonnais.

Le dîner de gala sera réalisé par une équipe de chef et cheffes dont Clare Smyth, Dominique Crenn, Arnaud Donckele, Guy Savoy et Mathieu Viannay.

Classement indépendant inauguré en 2015, La Liste est le résultat d’un algorithme unique qui bénéficie pour cette nouvelle édition de changements méthodologiques.

Souvent désigné comme « le classement des classements », sa méthode repose en effet sur un algorithme intégrant et pondérant près de 970 sources internationales.

Selon les pays, ces sources peuvent être des notes et classements des guides gastronomiques reconnus, mais également les avis de la presse internationale, nationale et régionale, ainsi que la satisfaction clients.

Cette année, l’algorithme a calculé de nouvelles notes pour les 1 000 restaurants du classement, en appliquant une pondération pour prendre en compte les engagements concrets des établissements en matière de responsabilité environnementale et sociale, développement durable et équité.


Crédit photo © Laurence Mouton / La Liste





Vous aimerez aussi lire...







< Actualité précédente Actualité suivante >



Retrouvez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur LinkedIn Suivez-nous sur Instragram Suivez-nous sur Youtube Flux RSS des actualités



Questions

Bonjour et bienvenue au Journal des Palaces

Vous êtes en charge des relations presse ?
Cliquez ici

Vous êtes candidat ?
Consultez nos questions réponses ici !

Vous êtes recruteur ?
Consultez nos questions réponses ici !