Le Journal des Palaces

< Actualité précédente Actualité suivante >

INTERVIEW – LAURENT GARDINIER, PRÉSIDENT DE RELAIS & CHÂTEAUX : « LA DÉFINITION DU LUXE A BEAUCOUP ÉVOLUÉ CES DERNIÈRES ANNÉES VERS UNE QUÊTE D'AUTHENTICITÉ »

Alors qu’il a succédé à Philippe Gombert en tant que président de Relais et Châteaux le 1er janvier dernier, Laurent Gardinier ambitionne de poursuivre l’œuvre de son prédécesseur en se consacrant au service des sociétaires, en veillant à l’unité de l’association et en conservant une politique de développement et de performances ambitieuse.

INTERVIEW – LAURENT GARDINIER, PRÉSIDENT DE RELAIS & CHÂTEAUX : « LA DÉFINITION DU LUXE A BEAUCOUP ÉVOLUÉ CES DERNIÈRES ANNÉES VERS UNE QUÊTE D'AUTHENTICITÉ »

Alors qu’il a succédé à Philippe Gombert en tant que président de Relais et Châteaux le 1er janvier dernier, Laurent Gardinier ambitionne de poursuivre l’œuvre de son prédécesseur en se consacrant au service des sociétaires, en veillant à l’unité de l’association et en conservant une politique de développement et de performances ambitieuse.

Catégorie : Monde - Interviews - - Interviews
Interview réalisé par Guillaume Chollier le 10-03-2023


Le 14 novembre dernier, au bord des canaux de Venise, à l’issue du 52e congrès de l’association, Laurent Gardinier était désigné président de Relais & Châteaux, succédant ainsi à Philippe Gombert.

À l’issue d’une période de passation de pouvoir de six semaines, l’ancien délégué France et membre du conseil d’administration de l’association pendant 17 ans est désormais seul à la barre de ce navire de 580 établissements répartis dans 65 pays, fondé en 1954.

Véritable passionné de l’hospitalité, cet amateur de peinture, de littérature et de gastronomie est en outre copropriétaire avec ses frères du groupe Gardinier qui regroupe notamment le Relais & Châteaux Domaine Les Crayères en Champagne, ainsi que les restaurants Le Tailleventet Drouant, à Paris.

Pour le Journal des Palaces, le nouveau président de Relais & Châteaux donne les lignes directrices qui dessineront sa gouvernance, tout au long de son mandat de cinq ans. Un programme riche et ambitieux, qui est fondé autour de trois axes majeurs : la réduction de l’empreinte environnementale, la préservation de la diversité et le respect de chaque collaborateur, envisagé sous le prisme d’une responsabilité sociétale amplifiée.

Journal des Palaces : Quel a été votre parcours ?
Laurent Gardinier : Fils de Xavier Gardinier, entrepreneur comme mon grand-père Lucien, fondateur de la première entité Gardinier, j’ai vécu une enfance parisienne heureuse aux côtés de mes frères aînés, Thierry et Stéphane. Passionné de littérature, d’histoire et de philosophie, j’ai suivi un cursus scolaire assez classique, hypokhâgne, Sciences Politiques Paris, La Sorbonne et Dauphine, entre économie, finance, histoire, histoire politique et philosophie politique. J’ai toujours souhaité établir une passerelle entre mes centres d’intérêt personnels et l’intérêt commun, les appréhender de façon complémentaire. À l’issue de mes études, je me suis engagé aux côtés de mes frères dans l’entreprise familiale parce qu’elle était familiale, sinon je ne serais jamais entré dans le champ entrepreneurial. Recevoir, transmettre ses savoir-faire, ses valeurs, c'est important.
Ce qui me rend le plus fier est certainement d’être en mesure de contribuer, avec les équipes et les membres de Relais & Châteaux, à forger l’avenir de notre belle association.

Quelle est votre définition de l’hôtellerie de luxe ?
Je préfère parler d’excellence. L’art de recevoir et l’art de cuisiner dans le respect de la terre et des hommes, considérant la singularité des pays avec une excellence authentique. La définition du luxe a beaucoup évolué ces dernières années vers une quête d’authenticité. En outre, les voyageurs de l’hôtellerie d’exception se détournent du matériel et demandent davantage de vivre des expériences. Pendant la pandémie, nous avons tous perdu beaucoup de temps et beaucoup cherchent à le rattraper coûte que coûte. Le temps est pour moi le plus grand des luxes et l’hôtellerie évolue naturellement vers des modes de voyages plus « lents » et des expériences plus introspectives.

Selon vous, quels sont les principaux défis et opportunités auxquels fait face le secteur de l'hôtellerie de luxe ?
Le recrutement et la rétention de nos 42.000 collaborateurs sont, selon moi, les plus grands défis auxquels nous faisons face. Avec la pandémie, les réorientations ont touché massivement notre industrie, à tel point que nous sommes maintenant confrontés à une pénurie de main-d’œuvre sur quelques marchés.

Pour ceux qui sont restés et les jeunes qui sont arrivés dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration, nous observons de nouvelles préoccupations, de nouveaux besoins et de nouvelles envies, qui sont bien différentes de ce que nous avons connu auparavant. De plus, la concurrence l’a bien compris et redouble d’inventivité afin de les convaincre de les rejoindre. Nos maisons ont ainsi elles-mêmes évolué pour proposer des rémunérations compétitives, plus de flexibilité ainsi que de nombreux avantages.

Il est important de réaliser qu’il ne s’agit pas seulement d’une contrainte, mais réellement une opportunité de revaloriser ces métiers, de faire naître de nouvelles vocations. Nos équipes attendent désormais plus de considération, un meilleur équilibre entre vie personnelle et professionnelle, des opportunités d’évolution tout au long de leur carrière ainsi que de réelles relations avec leurs managers, qu’ils considèrent comme des mentors. C’est en écoutant les besoins des nouvelles générations et en développant la transmission que nous sortirons meilleurs de cette crise.

En termes d’opportunités, nous avons pour objectif de renforcer encore notre réseau et de le développer grâce à de nouveaux membres, en cohérence avec nos valeurs. En parallèle, nous cherchons constamment à mieux comprendre les comportements et habitudes de nos clients et prospects. Ainsi, nous avons récemment dévoilé les résultats d’une étude Usages et Attitudes sur les tendances nouvelles de notre clientèle. Trois éléments forts ressortent de cette étude :

- l’importance accordée aux engagements d’un établissement en matière de développement durable par la clientèle la plus jeune,
- une augmentation de la clientèle voyageant avec des jeunes enfants (20%) et pour lesquels il faut mettre en place des services adaptés en termes d'activités, équipements, restauration et chambres adaptées,
- enfin, une augmentation des séjours en villas privées, avec près de la moitié des clients qui recherchent tantôt intimité et autonomie lorsqu’ils voyagent en tribu, ou des services hôteliers pour des séjours en plus petit comité. Une donnée qui couronne de succès le lancement de la Collection de Villas by Relais & Châteaux, lancée en 2021.

Quels sont vos sentiments suite à votre élection à la tête de Relais & Châteaux ?
J’ai beaucoup de chance. Tout d'abord, parce que mes frères ont accepté de reprendre mes responsabilités au sein de notre entreprise familiale pour me permettre de me consacrer pleinement à mes nouvelles fonctions. Puis, parce que je vais travailler avec une équipe managériale de grande qualité, qui veille à l’image de Relais & Châteaux, à son dynamisme, à sa vie associative et aux intérêts de ses membres. La communication innovante accroît la notoriété de la marque, met en avant ses actions, tant au niveau de l’environnement, du service aux membres et aux hôtes. Les collaborateurs de Relais & Châteaux, engagés et motivés auprès de l’association et à ses 580 membres, œuvrent pour pérenniser, développer la marque. Leur attitude pendant la COVID a permis d’apprécier leur implication au cœur de la tempête. Au regard de leur dévouement, de leur expertise, j’envisage ma présidence avec sérénité.

Quels objectifs vous fixez-vous ?
J’ai l’intention de me consacrer totalement à la présidence de Relais & Châteaux, sans tout bouleverser. Relais & Châteaux est une association loi 1901, unique au monde qui regroupe 580 membres dans 65 pays. Une association qui ne traverse pas de crise, gérée par une équipe managériale efficace, dévouée, compétente. Nous devons rester attentifs à la qualité de notre réseau, aux valeurs que nous partageons et avec lesquelles chaque membre doit se sentir aligné. Je pense qu’il est nécessaire d’élargir le Manifeste de 2014, pour rester précurseurs, de lui donner une dimension sociétale, écoresponsable plus grande encore si nous voulons, en même temps, motiver et garder nos collaborateurs, apporter davantage de sens à leurs métiers, conserver et souder nos membres actuels et, c’est important, séduire des hôtes de plus en plus sensibles à nos engagements.

Pouvez-vous nous décrire les atouts de Relais & Châteaux ?
Même si la notion de luxe, qui ne peut s’auto-proclamer, est essentielle, elle ne nous distingue en rien de nos concurrents. En revanche, Relais & Châteaux, en signant le 18 novembre 2014, devant l’Unesco, un manifeste militant pour « rendre le monde meilleur par la table et l’hospitalité » et « élever les arts de vivre au rang de 10e art » s’est positionné comme porteur de valeurs nouvelles, essentielles pour les hommes et pour la planète.
Relais & Châteaux ne se contente pas d’être une plateforme très efficace de réservation, un soutien marketing et communication auprès de ses adhérents, elle leur donne des clés pour que leur maison participe à l’élaboration de ce monde meilleur. Philippe Gombert, son ancien Président, et Olivier Roellinger, son ancien vice-président, ont réellement été précurseurs en la matière. Ils ont défini l’art de recevoir et l’art de cuisiner dans le respect de la terre et des hommes, prenant en compte la singularité des pays, leurs coutumes et leur authenticité, une notion essentielle.

Comment se distinguent les établissements Relais & Châteaux de la concurrence ?
Relais & Châteaux est une association de propriétaires de maisons à taille humaine, de 30 chambres en moyenne, en des lieux uniques, parfois au milieu de nulle part, jouissant d’une architecture aussi unique, qu’elle évoque les siècles passés ou le design contemporain. Et surtout, des maisons qui offrent un service personnalisé, une cuisine non standardisée, récompensée par 340 étoiles Michelin.

Le développement durable est un thème important pour votre association. Par quelles actions fortes comptez-vous poursuivre cette politique ?
Le développement durable est au cœur de nos préoccupations. Nous venons de publier notre premier rapport de développement durable, « En quête d’une hospitalité en harmonie avec la nature », qui dévoile notre plan d’action à horizon 2030. Celui-ci évalue en profondeur l’impact écologique, social et sociétal de l’association internationale et présente 15 objectifs concrets à horizon 2025 et 2030. Il vise à mesurer, partager et accélérer les progrès de l’association, des chefs, hôteliers et restaurateurs, et à mettre en évidence la contribution positive que l’hospitalité peut apporter à l’environnement, à la diversité ou encore aux cultures et économies locales. Nous sommes dans une démarche d’amélioration continue, et enrichissons en permanence notre feuille de route : éduquer et accompagner nos membres sur les thématiques comme le recyclage, la cuisine sans plastique, la réduction d’énergie ou la saisonnalité des produits.

En 2024, nous souhaitons également écrire et éditer un manifeste renouvelé, dans la lignée de celui de 2014, mais qui englobe les problématiques actuelles et tienne compte des sensibilités de chaque pays. J’envisage trois axes forts : la réduction de l’empreinte environnementale avec la mise en place de solutions réalistes économiquement ; la préservation de la diversité sous l’impulsion notamment des chefs ; le respect de chacun de nos collaborateurs et une responsabilité sociétale amplifiée.

Les hôtels membres disposent-ils d’une stratégie de recrutement commune ou chacun est-il indépendant d’agir comme il le souhaite ?
Le recrutement demeure la priorité pour nos membres à un niveau international. Nos membres étant tous des hôteliers et des restaurateurs indépendants, ils pilotent donc leurs propres stratégies de recrutement et de ressources humaines. Toutefois, notre première ambition, en tant qu’employeur, est que nous parlions tous d’une seule et même voix. Voilà pourquoi nous nous mobilisons afin d’accompagner nos membres et leurs recruteurs.

Nous leur proposons des outils dédiés à la gestion de leur personnel, du recrutement à la gestion de fin de contrat, comme notre site carrières de Relais & Châteaux que nous venons de lancer, la mise à disposition d’une plateforme de recrutement, ou encore la création de pages carrières dédiées à nos membres.

Nous animons des clubs RH dans nos différentes délégations afin que chacun puisse partager ses bonnes pratiques et puisse en faire bénéficier les autres membres. Et nous insistons sur la nécessité de développer les fonctions RH dans nos maisons.

Vous souhaitez mettre l’accent sur votre marque employeur, pouvez-vous nous en dire plus ?
Notre marque employeur est l’un des projets phares de cette année, mais c’est un projet qui s’inscrit sur le long terme. Nous désirons, en effet, encourager et mobiliser la jeune génération à rejoindre les métiers de l’hôtellerie et faire de Relais & Châteaux un choix de référence.

Relais & Châteaux, une fois de plus, ce sont 580 employeurs indépendants dans 65 pays. Pour cette raison, on ne peut pas prendre de décisions de fond concernant la dimension employeur de la marque et la façon de la déployer sans considérer l’avis de l’ensemble des membres. Nous avons voulu mobiliser nos membres pour définir nos facteurs d’attractivité communs, recueillir leurs aspirations et comprendre jusqu’où ils étaient prêts à s’engager d’une manière commune.

La participation de nos membres lors de ces workshops a toujours été très active, avec une forte prise de conscience de la nécessité d’adopter des règles communes et qu’elles soient évaluées au travers d’une charte employeur.

Quels avantages proposez-vous aux collaborateurs des hôtels afin de les fidéliser ?
En nous rejoignant, les collaborateurs de nos maisons profitent d’une formation exclusive aux côtés de professionnels maitres dans leurs domaines, comme aucun livre ou aucune formation de permettrait de le faire, dans l’art de recevoir ou la cuisine. Nous développons également les talents de nos collaborateurs en leur proposant des formations exclusives grâce à notre centre de formation interne, la « R&C Academy ».

Nous proposons en outre un programme « Relais Team », qui permet à nos collaborateurs de bénéficier de tarifs préférentiels dans la plupart de nos maisons.

Bon nombre de nos maisons proposent par ailleurs des avantages comme des logements sur site avec des chambres individuelles ou en partage, de profiter d’une alimentation saine et équilibrée, ou encore organisent des événements de team building ou des sorties avec en moyenne deux à trois évènements par maison.

Par ailleurs, notre vie associative étant particulièrement riche, beaucoup d’établissements organisent eux-mêmes la mobilité de ceux qui, parmi nos collaborateurs, souhaitent découvrir nos différents établissements.

Comment se déroule l’intégration des nouveaux collaborateurs au sein des établissements de l’association ?
C’est le rôle des maitres de maison de prendre le temps d’accueillir et d’accompagner leurs nouvelles recrues, car cela aura nécessairement un impact positif sur la fidélisation de celles-ci. D’ailleurs, 83 % des maisons ont un programme d’intégration pour les nouveaux employés à leur arrivée (rapport RSE). Certaines ont également développé un programme de mentorat, qui permet d’attribuer un parrain aux nouveaux arrivants. Notre marque employeur viendra renforcer toutes ces pratiques et homogénéiser ces moments clés pour les nouveaux collaborateurs.

Disposez-vous de partenariats avec des écoles pour faciliter le recrutement et l’intégration de talents ?
Depuis plusieurs années déjà, nous avons identifié des écoles partout dans le monde et nous entretenons des relations régulières avec ces établissements. Nous intervenons régulièrement auprès des élèves, que ce soit par des interventions dans des cours, pour évaluer des soutenances, lors de la remise de diplômes ou lors de forums emplois. Rien de tel pour des étudiants que le partage d’expériences avec des professionnels du terrain. Aller à la rencontre des étudiants, c'est aller à la rencontre de nos potentiels talents de demain. Il est donc essentiel pour nous de leur rappeler ce que nous sommes et de leur partager nos valeurs et nos aspirations. Par ailleurs, un de nos atouts est la moyenne d’âge de nos collaborateurs dans le monde, qui est de seulement 32 ans. C’est un environnement dans lequel les jeunes recrues se sentiront en phase.

Selon vous, les talents qui vous rejoignent possèdent-ils un « bagage pratique » suffisant ou sont-ils encore trop dans la théorie qui leur a été enseignée ?
Aujourd’hui, il y a clairement deux profils : les spécialistes, étudiants ou non, de l’hôtellerie et la restauration, et les talents en reconversion, qui souhaitent vivre cette expérience de l’hôtellerie et la restauration.

Concernant les étudiants et professionnels qui ont déjà une expérience dans l’hôtellerie et la restauration, même s’ils sont étudiants, ils ont souvent une expérience qui dépasse la théorie, car ils effectuent pour la plupart des stages durant leurs études. Ils sont souvent comme « des diamants à l’état brut ». C’est à nous de les aider à révéler leur potentiel, en les aidant à grandir et à s’épanouir professionnellement et leur inculquant notre singularité et les valeurs qui nous unissent.

Concernant les personnes en reconversion : nous avons la chance de regrouper des maisons à taille humaine : le nombre moyen de chambres dans nos établissements est autour de la trentaine. Un environnement propice pour transmettre en même temps notre expertise métier, mais également notre culture à celles et ceux qui ne disposent pas d’une première expérience dans l’hôtellerie et la restauration.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui souhaite évoluer dans le secteur de l’hôtellerie restauration de luxe ?
Je lui recommanderais d’être engagé et passionné, d’être toujours en quête d’excellence tout en restant humble, d'aimer travailler en équipe et d’être animé par l’envie d’apprendre avec et grâce aux autres et enfin, d'être doté d’une grande patience et de savoir se réinventer en permanence.

En savoir plus sur...


Voici les offres d'emploi ou de stage à pourvoir :

- Stagiaire serveur Clos des Sens (Hôtel 5 étoiles)

- Stagiaire réception Clos des Sens (Hôtel 5 étoiles)

- Assistant chef de réception Clos des Sens (Hôtel 5 étoiles)

- Maître d'hôtel Clos des Sens (Hôtel 5 étoiles)

- Réceptionniste Clos des Sens (Hôtel 5 étoiles)

- Valet / Femme de Chambre - renfort soir - 24 h - Hôtel 5 * Hôtel & Spa du Castellet (Hôtel 5 étoiles)

- Équipier(e) - 24 h - Hôtel 5 * Hôtel & Spa du Castellet (Hôtel 5 étoiles)

- Linger(e) - Hôtel 5 * Hôtel & Spa du Castellet (Hôtel 5 étoiles)

- Chargé(e) de communication - Hôtel 5* Hôtel & Spa du Castellet (Hôtel 5 étoiles)

- Commis(e) de salle - La Table du Castellet - restaurant gastronomique Hôtel & Spa du Castellet (Hôtel 5 étoiles)

- Commis de cuisine La Bouitte (Hôtel 5 étoiles)

- Valet / Femme de chambre La Bouitte (Hôtel 5 étoiles)

- Commis de salle La Bouitte (Hôtel 5 étoiles)

- Chef de rang La Bouitte (Hôtel 5 étoiles)

- Réceptionniste La Bouitte (Hôtel 5 étoiles)

- Assistant(e) Maître(esse) d'hôtel Restaurant Gastronomique Le Domaine de Fontenille (Hôtel 4 étoiles)

- Maître(esse) d'hôtel Restaurant Gastronomique Le Domaine de Fontenille (Hôtel 4 étoiles)

- Second de pâtisserie Le Domaine de Fontenille (Hôtel 4 étoiles)

- Stagiaire en salle Le Domaine de Fontenille (Hôtel 4 étoiles)

- Chef(fe) de Rang Restaurant Bistronomique Le Domaine de Fontenille (Hôtel 4 étoiles)


Cliquez ici pour la liste complète des postes à pourvoir

A propos de l'auteur

Journaliste depuis 20 ans, Guillaume est un inconditionnel des lieux exclusifs où se mêlent confort, qualité de service et gastronomie. Le tout, teinté d’une simplicité et de sourire qui sont l’apanage du luxe ultime.


Vous aimerez aussi lire...







< Actualité précédente Actualité suivante >




Retrouvez-nous sur Facebook Suivez-nous sur LinkedIn Suivez-nous sur Instragram Suivez-nous sur Youtube Flux RSS des actualités



Questions

Bonjour et bienvenue au Journal des Palaces

Vous êtes en charge des relations presse ?
Cliquez ici

Vous êtes candidat ?
Consultez nos questions réponses ici !

Vous êtes recruteur ?
Consultez nos questions réponses ici !