Le Journal des Palaces
Le Journal des Palaces

< Actualité précédente Actualité suivante >

INTERVIEW - MURIEL MAJOREL : « LA CRISE SANITAIRE A PERMIS UNE PRISE DE CONSCIENCE SUR LA NÉCESSITÉ DE CHANGER LES MÉTHODES DE RECRUTEMENT » (France)

Engagée auprès de Worldskills France, Muriel Majorel encadre les jeunes talents français lors de compétitions internationales. Une situation privilégiée qui lui permet de mieux identifier les carences du secteur en matière de recrutement

INTERVIEW - MURIEL MAJOREL : « LA CRISE SANITAIRE A PERMIS UNE PRISE DE CONSCIENCE SUR LA NÉCESSITÉ DE CHANGER LES MÉTHODES DE RECRUTEMENT » (France)

Engagée auprès de Worldskills France, Muriel Majorel encadre les jeunes talents français lors de compétitions internationales. Une situation privilégiée qui lui permet de mieux identifier les carences du secteur en matière de recrutement

Catégorie : Europe - France - Carrières - Interviews - Recrutement, emploi, formation - Interviews
Interview réalisé par Tiphaine Mandès le 18-05-2022


Muriel Majorel Worldskills France

Muriel Majorel accompagnera Lisa Hubond-Peron aux Worldskills International à Shanghai
Crédit photo © Laurent Bagnis / Worldskills France

Plus grand concours des métiers au monde, la WorldSkills Competition est organisée tous les deux ans sous l’égide de l’association WorldSkills International. Elle permet à de jeunes professionnels de moins de 23 ans venus du monde entier, de se mesurer les uns aux autres lors d’une compétition internationale.

Plus de 64 métiers sont représentés dans ce concours. Pâtissiers, boulangers, sommeliers, serveurs, réceptionnistes ou encore spécialistes de l’art floral se sont surpassés pour se qualifier pour la finale mondiale.

En France, les médaillés d’or, lors des compétitions nationales, représenteront le pays lors de la finale mondiale, qui se tiendra en octobre, à Shanghai.

Cette année, Lisa Hubond-Peron y représentera la France, en ce qui concerne le métier de réceptionniste d’hôtellerie. La jeune femme, qui est en poste à l’hôtel Costes à Paris, sera épaulée par Muriel Majorel, qui va l’accompagner pour sa préparation technique, physique et mentale.

Enseignante au sein de plusieurs établissements hôteliers, tels que l’Institut Paul Bocuse ou le lycée hôtelier François Rabelais de Dardilly (69), Muriel Majorel, évolue depuis plus de 20 ans dans le secteur de l’hôtellerie et la restauration.

Forte de sa solide expérience dans le secteur, Muriel Majorel expose au Journal des Palaces sa vision sur le métier et son évolution, ainsi que la crise que traverse actuellement la profession. Elle pointe notamment une relève qui tarde à éclore dans le milieu de l’hôtellerie et la restauration, et les problématique RH de ce secteur.

Journal des Palaces : Selon vous, en quoi le WorldSkills est-il une vitrine pour les métiers de l’hôtellerie ?
Muriel Majorel : C’est une occasion unique pour les jeunes qui participent aux compétitions régionales, nationales et internationales de mesurer leurs compétences et de donner une image juste, vivante et dynamique des métiers d'aujourd'hui.

Journal des Palaces : Comment se situe la France par rapport aux autres nations du secteur ?
La France participera pour la première fois à la compétition mondiale concernant le métier de réceptionniste d’hôtellerie en sachant que le métier demeure nouveau au sein de la compétition mondiale, où il est apparu pour la première fois lors l’édition de Kazan en 2019.

Comment la candidate française s’est-elle démarquée de ses concurrents ?
Lors de la finale nationale, la candidate Auvergne Rhône Alpes, Lisa Huboud-Peron, a su se distinguer par son niveau d’anglais, sa personnalisation lors de l’accueil de clients et son attitude très professionnelle. Lisa Huboud-Peron est réceptionniste depuis l’été 2021 à l’hôtel Costes à Paris.

Combien de candidats ont postulé pour représenter la France cette année ?
En janvier 2022, avait lieu la première finale nationale du métier de réceptionniste d’hôtellerie avec trois compétitrices issues de trois régions : Lisa Huboud-Peron, de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a décroché la médaille d’or ; Agathe Gribling, de la région Grand-Est, termine médaille d’argent et est étudiante en Bachelor hospitality administration management EHL et enfin Emma Hassler, de la région Occitanie, remporte la médaille de bronze. Elle aussi est étudiante, en bachelor international luxury hospitality management Luxury Hotelschool.

Quel est l’engagement de WorldSkills vis-à-vis des jeunes ?
En France, la WorldSkills Compétition est préparée, relayée et coordonnée par WorldSkills France et soutenue par de nombreux partenaires : Pouvoirs publics nationaux et régionaux, partenaires sociaux, entreprises et organismes de formation.

Par sa forte implication dans le réseau international de WorldSkills, WorldSkills France contribue activement à valoriser le niveau de compétences et à renforcer l’image de marque des métiers et de la formation professionnelle qualifiante.

La WorldSkills Compétition, sous l'égide de WorldSkills International, rassemble tous les deux ans, près de 2.000 compétiteurs de moins de 23 ans venus des cinq continents, pour s'affronter dans une cinquantaine de métiers.

Le concours est-il également un moyen de susciter des vocations et fidéliser la main d’œuvre ?
Au travers de la compétition Worldskills, les jeunes générations peuvent s’identifier aux compétiteurs et champions de leur discipline.
La compétition demeure un bon moyen de susciter des vocations et donner envie de se dépasser.

Est-ce que la participation d’étudiants au WorldSkills favorise leur carrière professionnelle ?
J’ai reçu plusieurs témoignages de compétiteurs qui m’expliquent que la compétition leur a permis de grandir professionnellement et personnellement. Cette expérience leur a ouvert les portes du marché du travail. Participer à WorldSkills constitue un vrai plus auprès des recruteurs, c’est un véritable accélérateur de carrière !

En tant qu’enseignante, que vous apporte votre collaboration sur WorldSkills ?
Je me suis engagée en tant que bénévole auprès de Worldskills France depuis décembre 2019. Je partage pleinement les valeurs de la grande famille Worldskills qui sont l’engagement, la transmission du savoir, la passion d’un métier et le sens du travail en équipe.

Face à la crise de main d’œuvre que traverse le secteur, quelles sont les recettes des écoles pour attirer les talents ?
En France, l’hôtellerie-restauration a perdu près de 10 % de ses travailleurs, soit 230.000 personnes entre 2020 et 2021. La professionnalisation des élèves à travers les stages, les interventions de professionnels, les échanges réguliers avec les anciens étudiants devenus professionnels et également la participation à des compétitions ou concours comme la Worldskills compétition sont des moyens d’attirer des talents au sein des écoles.

Comment réagissent les établissements scolaires face à la pénurie de main d’œuvre actuelle dans le secteur ?
Les professionnels du secteur sollicitent régulièrement les établissements face à cette pénurie de main d’œuvre. Un travail de mise en valeur de l’ensemble des métiers du secteur est indispensable. Les établissements scolaires ont à cœur de travailler main dans la main avec les professionnels pour attirer de jeunes talents et donner envie d’intégrer le secteur de l’hospitalité.

Quels dispositifs sont mis en place dans les écoles contre la fuite des talents ?
Les concours et compétitions peuvent permettre de garder les élèves et étudiants comme, par exemple, le trophée David Campbell junior, le trophée CDRE, la compétition Worldskills, le Concours "Les Etoiles de l'AGGH », etc. Ils donnent l’opportunité aux jeunes générations de se dépasser, rencontrer des professionnels du secteur et monter en compétences.

Selon vous, les méthodes de recrutement dans le secteur sont-elles adaptées pour parer au manque de main d’œuvre ?
La crise sanitaire a permis une prise de conscience sur la nécessité de changer les méthodes de recrutement et de fidélisation des collaborateurs.
Pour donner une image positive du secteur de l’hôtellerie-restauration, les métiers doivent être présentés. Il est aussi primordial d’évoquer les conditions de travail : rémunérations, jours de repos, avantages, ambiance de travail, formation continue, etc. sur les offres d’emplois.
Les entreprises ont capacité également de donner la parole à leurs collaborateurs afin d’en attirer de nouveaux et donner envie d’intégrer l’entreprise.
L’utilisation des réseaux sociaux, la présence au sein des établissements scolaires lors de job dating sont aussi des méthodes de recrutements qui permettront de capter de la main d’œuvre.

Quelles sont les pistes pour faire un recrutement pertinent ?
Les soft skills, savoir être, sont les compétences indispensables à détecter lors d’un recrutement. Les compétences techniques pourront être développées lors de l’intégration au sein de l’entreprise et tout au long de la carrière à travers la formation continue.

A propos de l'auteur

Jeune journaliste, Tiphaine apprécie tout particulièrement la décoration raffinée et élégante que l'on rencontre dans les palaces. Cette passionnée de voyage est également sensible aux expériences uniques que procure un séjour dans ces établissements où se mêlent luxe, histoire, gastronomie et service irréprochable.


Vous aimerez aussi lire...







< Actualité précédente Actualité suivante >



Retrouvez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur LinkedIn Suivez-nous sur Instragram Suivez-nous sur Youtube Flux RSS des actualités



Questions

Bonjour et bienvenue au Journal des Palaces

Vous êtes en charge des relations presse ?
Cliquez ici

Vous êtes candidat ?
Consultez nos questions réponses ici !

Vous êtes recruteur ?
Consultez nos questions réponses ici !