Le Journal des Palaces
Le Journal des Palaces

< Actualité précédente Actualité suivante >

LA DRAWING HOUSE, NOUVEL HÔTEL DE LA DRAWING HOTELS COLLECTION, OUVRE SES PORTES RIVE GAUCHE (France)

Le dessin à tous les étages !

LA DRAWING HOUSE, NOUVEL HÔTEL DE LA DRAWING HOTELS COLLECTION, OUVRE SES PORTES RIVE GAUCHE (France)

Le dessin à tous les étages !

Catégorie : Europe - France - Économie du secteur - Ouvertures d'hôtels
Ceci est un communiqué de presse sélectionné par notre comité éditorial et mis en ligne gratuitement le 29-06-2022




Crédit photo © Drawing Society

En ce début d’été, Carine Tissot, directrice générale de la Drawing Society, pose ses valises dans le quartier de la Gaîté-Montparnasse pour y ouvrir la toute nouvelle Drawing House.

Située au 21, rue Vercingétorix (Paris 14e), à deux pas de la gare et la tour Montparnasse, cet hôtel participe déjà au renouveau du quartier parisien avec son identité unique et ses promesses d’évasion.

Comme son aîné le Drawing Hotel (Paris 1er), la Drawing House se nourrit des codes du boutique-hôtel familial dans lequel l’humain et le contact priment.

Ne souhaitant pas faire de l’hôtellerie sans art, Carine Tissot a renouvelé son concept et invité 7 artistes contemporains dessinateurs à investir librement les lieux. C’est également au duo d’architectes d’intérieur Nido qu’elle a confié la mission d’aménager et décorer les chambres du bâtiment dessiné par l’architecte Éric Haour. Ensemble, elles ont actualisé et déployé les éléments visuels et graphiques connus au Drawing Hotel qui font de cette nouvelle Collection une continuité à plus grande échelle.

À la Drawing House, véritable lieu de caractère, l’art se retrouve à tous les étages. Les étages 1 à 3 ont été confiés à l’artiste Mathieu Dufois ; Karine Rougier a investi les étages 4 à 6 et le duo Alexandre & Florentine Lamarche-Ovize prennent de la hauteur aux étages 7, 8 et 9. Chaque artiste a eu carte blanche pour la réalisation d’une œuvre originale destinée à être démultiplier sur la tête de lit des chambres ainsi qu’une intervention artistique dans les couloirs. Les dessins envahissent l’espace, de la moquette aux papiers peints, des tapis aux luminaires.

Dans les parties communes du rez-de-chaussée, à l’instar d’une collectionneuse, Carine Tissot a souhaité commander aux artistes des œuvres uniques et réalisées spécifiquement pour cette « maison hôtel ». C’est ainsi que l’œuvre murale de 6 mètres de haut d’Alexandre & Florentine Lamarche-Ovize accueille les voyageurs et que l’œuvre installée au plafond de Daniel Otero Torres surplombe la salle du restaurant. La Drawing House cache également un speakeasy, bar discret accessible par les couloirs de services dont le nom Dependence est emprunté à l’œuvre lumineuse éponyme de l’artiste Jeanne Susplugas installée à l’entrée. L’artiste Marion Charlet a quant à elle déployé ses aquarelles exotiques dans les espaces bien-être et piscine du niveau -1. Le Drawing Hall, un espace d’expositions temporaires au carrefour de quatre Studios de création, vient compléter l’offre artistique de la Drawing House.

Une vocation : partager la passion pour le dessin contemporain

La Drawing House est bien plus qu’un hôtel. C’est peut-être même, tant l’art et ses manifestations sont omniprésentes, un espace d’exposition dans lequel on vient y trouver le sommeil. L’hôtellerie dépasse son rôle traditionnel et le supplante, en se présentant comme un moyen de partage artistique au travers du soutien apporté aux artistes et notamment une attention particulière portée à la jeune création. On y observe le résultat d’un panel de techniques personnelles qui traduisent la variété des pratiques du dessin contemporain. Un travail sur le long terme, né de la coexistence des projets architecturaux et artistiques comme de leur interdépendance.

Le Drawing Hall, niché au cœur de la Drawing House, est le nouvel espace d’expositions de la Drawing Society. Situé au niveau -1, il est le socle artistique de l’édifice et accueille au quotidien des expositions ainsi qu’une programmation de manifestations créatives comme des ateliers, des conférences, des cours de dessin etc. Le Drawing Hall est un carrefour de rencontres dans lequel collectionneurs, galeries et artistes seront invités à partager leurs visions du dessin contemporain. Des institutions artistiques, directement liées à Paris par la gare Montparnasse, seront également invitées à présenter leurs collections, ouvrant ainsi les portes du territoire national dans un cadre unique. Résolument ouverte sur le territoire, la Drawing House accueillera également les associations du quartier pour des moments de création.

Pour son exposition inaugurale, le Drawing Hall présente une sélection d’œuvres de la collection de Christine Phal et Carine Tissot, duo fondateur de la Drawing Society. Émilie Bouvard, conservatrice à l’Institut Giacometti (Paris 14e), s’est intéressée aux artistes que la mère et la fille ont en commun dans leurs collections respectives. L’accrochage s’articule autour de la couleur et du noir et blanc, et laisse surtout apparaître leur passion commune pour le dessin contemporain à l’origine de toute l’aventure Drawing. L’exposition est ouverte gratuitement à tous 7 jours / 7 de 10h à minuit.

Une adresse prédestinée

De tous temps la rive gauche parisienne a attiré les écrivains, les artistes et les peintres. Les théâtres y sont également nombreux aux alentours et la vie culturelle est toujours aussi intense dans ce quartier. Jalonné de lieux mythiques, le quartier foisonnant des années folles reste un épicentre de la création et les cafés emblématiques tels que le Dôme, la Rotonde, le Select ou bien encore La Coupole ne manqueront pas de ravir les visiteurs.

Avec l’arrivée de Drawing House, implantée sur le site de l’ancien hôpital Léopold Bellan, l’esprit de Montparnasse a de beaux jours devant lui ! D’ailleurs, comme un clin d’œil de l’histoire aux nouveaux venus, le numéro 3 de la rue de Vercingétorix hébergea jadis le Douanier Rousseau et le quartier fut animé par l’artiste Joséphine Baker, lors de son second voyage à Paris avant de s’y installer définitivement. Les artistes Alexandre & Florentine Lamarche-Ovize lui rendent hommage avec leur œuvre dans l’entrée de l’hôtel.

La Drawing House, le repère des amateurs d’art mais pas uniquement !

La Drawing House offre tout le confort dans ses 143 chambres et même au-delà. Chaque chambre dispose d’une salle de douche avec WC séparés, d’une climatisation à réglage individuel, d’un accès gratuit au wifi haut débit, de la télévision TNT internationale et d’un Chromecast, etc.

Ici, on dort à poings fermés sous une tête de lit dessinée et dans un cocon à la décoration soignée dans les moindres détails.

Soucieuse de l’environnement dans un soin de limiter son impact écologique, la Drawing House a fait le choix des produits de la marque What Matters (bios, végans et 100% made in France dans des bouteilles en verre rechargeables), sélectionné des kits d’accueil conçus à partir de bambou, choisi le café en capsules recyclables Nespresso et privilégié les thés biologiques Kodama. Dans chaque chambre, une bouteille d’eau en verre est mise à disposition des clients qui peuvent la recharger aux fontaines d’eau filtrée installées à chaque étage.

Les chambres Drawing Family sont pensées pour le séjour familial idéal et composées de deux chambres classiques communicantes. Les chambres Drawing Deluxe sont toutes pourvues de terrasses privatives jouissant d’une vue splendide sur les toits de la capitale.

L’espace bien-être de la Drawing House conjugue détente, relaxation, fitness et immersion artistique. La piscine de onze mètres de long par quatre mètres de large reflète l’œuvre à l’aquarelle de l’artiste Marion Charlet, qui donne la sensation d’ouvrir l’espace sur un patio exotique et flamboyant. La salle de fitness, dotée d’équipements Technogym, invite à l’exercice intensif alors que le sauna et la salle de massages sont plus propice au repos bien mérité.

Quatre Studios et une cuisine aménagée permettent aux entreprises et professionnels, locaux ou de passages, d’y organiser séminaires, réunions ou ateliers préparés sur mesure par les équipes de la Drawing House. Avec leurs équipements électroniques de pointe et leur décoration raffinée, ces salles invitent au travail et à la création. Ici aussi bien sûr des œuvres y ont trouvé leur place.

Une expérience d’immersion artistique du petit-déjeuner au dernier cocktail

Les gourmets trouveront à se régaler tout au long de la journée. Du petit-déjeuner au blunch (ouvert au public extérieur), en passant par le goûter de la fin de l’après-midi, la carte de la Drawing House est une invitation à la gourmandise.

Le pain vient de la boulangerie voisine La Petite Alsacienne, située à 600 mètres de l’hôtel, qui cuit chaque matin son pain au sarrazin spécifiquement pour les clients de l’hôtel. Qu’il s’agisse des confitures du maître confiturier Philippe Bruneton, les produits bios Jamets, le saumon de la Maison Nordique, les condiments de la Maison Marc ou encore la charcuterie d’exception Casalba, rien n’a été laissé au hasard. L’objectif : déguster le meilleur et en redemander.

La carte est aussi un clin d’œil à sa propriétaire : les tartines à la purée d’avocat ou les bons œufs frais (qu’elle prend au petit-déjeuner), les fromages de la Ferme d’Alexandre (sa fromagerie habituelle), les madeleines maison (du nom de sa fille), le Spritz (comme à Venise où elle aime aller pour y découvrir sa biennale d’art) ou encore les célèbres gougères (qu’elle fait encore souvent elle-même à l’hôtel), sont autant d’histoires et de souvenirs qu’elle souhaite partager avec ses convives.

Les noctambules, quant à eux, ne seront pas en reste. Ils pourront débuter la soirée au lounge bar, et fileront ensuite — à l’abri des regards — déguster l’un des savoureux cocktails servis dans le secret du Dependence.

Pousser les portes du speakeasy c’est embarquer pour une expédition spatiale dans l’univers de l’artiste Lucie Picandet. L’œuvre Vrais paradis réalisée directement sur les murs du bar donne à voir l’horizon d’une galaxie imaginaire dans laquelle chaque petit-monde qui la constitue est un morceau de nature, un paradis dépourvu d’humanité. Chaque territoire est relié par un une ligne infinie qui laisse apparaître un ciel étoilé dans lequel le regard se perd. Le bar une capsule de laquelle on regarde par les fenêtres et on perd la notion du temps assis sur du mobilier évoquant le salon des années 20. Le projet de Lucie Picandet a été sélectionné suite à un appel à candidatures national pour la réalisation d’une œuvre in situ pour une durée d’1 an minimum. Une expérience en mouvement, inédite et savoureuse qui en fait un passage obligé.

L’art au-delà des murs de la maison

Pour poursuivre l’expérience du dessin contemporain hors les murs, les équipes dédiées de la Drawing House distillent à la demande conseils et bonnes adresses. L’art conciergerie offre aux clients de l’hôtel la possibilité d’organiser des visites artistiques et culturelles avant, pendant et après leur séjour à Paris répondant à toutes les envies.

Un espace Shop in shop propose une sélection de produits autour du dessin et du voyage. Pensée pour les enfants, avec par exemple les produits de la marque Omy ou Minus, pour les voyageurs qui épingleront leurs destinations sur les planisphères en papier de Palomar, ou encore aux amateurs de dessins avec les carnets imaginés avec L’Oiseau Comète ou les histoires à illustrer de Supereditions, la boutique de la Drawing House est une incitation à repartir avec un souvenir dessiné à la maison. Envie d’une œuvre d’art ? Laissez-vous tenter par l’acquisition d’une œuvre d’art originale signée et numérotée par un artiste Drawing Edition.

À propos de La Drawing Society

La Drawing Society est l’entité ombrelle composée de deux axes principaux : l’un hôtelier avec la Drawing Hotels Collection constituée du Drawing Hotel (Paris 1er) et de la Drawing House (Paris 14e) et d’un axe artistique avec la foire de dessin contemporain Drawing Now Art Fair (au Carreau du Temple du 23 au 26 mars 2023), l’espace de production et d’expositions philanthropique Drawing Lab (situé au 17, rue de Richelieu à Paris) et le pôle ingénierie culturelle Drawing on Demand. Depuis près de 20 ans le duo mère/fille Christine Phal et Carine Tissot participe à la diffusion et la promotion du dessin contemporain grâce à un écosystème unique mêlant art et hospitalité à taille humaine. Engagées auprès des artistes, elles sont également collectionneuses et font du dessin un medium sans limite, de l’exposition à l’hôtellerie.


Crédit photo © Drawing Society




Crédit photo © Drawing Society



Crédit photo © Drawing Society



Crédit photo © Drawing Society



Crédit photo © Drawing Society



En savoir plus sur...
Drawing Society
Paris
France

Site internet




Vous aimerez aussi lire...







< Actualité précédente Actualité suivante >



Retrouvez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur LinkedIn Suivez-nous sur Instragram Suivez-nous sur Youtube Flux RSS des actualités



Questions

Bonjour et bienvenue au Journal des Palaces

Vous êtes en charge des relations presse ?
Cliquez ici

Vous êtes candidat ?
Consultez nos questions réponses ici !

Vous êtes recruteur ?
Consultez nos questions réponses ici !